Dry Tooling à la pointe Lachenal (Mont Blanc)

La météo est belle mais le paquet de neige tombé ces derniers temps, pas trop encourageant. Pour ce genre de journée, les pointes Lachenal sont une bonne destination.

Les possibilités en dry laisse entrevoir la possibilité d’une ligne supplémentaire sur le bord gauche de la gorge. Ce petit coin conjugue plusieurs avantages, approche quasi nulle (50 mètres de déniv max), les voies facilement faisables à la benne, les lignes sont rapidement très ludiques, le retour très rapide (méfiat des crevasses, il faut rester encordés)…

Récit d’une belle journée de Dry à la pointe Lachenal par Jeff Mercier

De droite à Gauche :

  • Tentation, Bullock/Bracey , M5 :  le topo original des ouvreurs.
  • Ligne bleue, Pesce/Jamet, Tentation Directe, M6.
  • Ligne 2009, Doizeau/Mercier, M5.
  • Ligne 2010, Lucéna/Mercier, M8.

Pour toute ces voies le matos est le même. 1 jeu et demi de Camalots (du 000 au 3  + du 0.4 au 2) + stoppers + pitons.

La redescente en suivant la crête vers la droite en regardant l’aiguille est très rapide, 1/2heure.

La pointe Lachenal porte le nom de Louis Lachenal, grand alpiniste décédé en tombant dans une crevasse au pied de ce sommet.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.