Encadrer en grandes voies… quel minimum de connaissances maîtriser ?

Le CAF de Crest a demandé à Manu Ibarra un stage de formation pour une mise à plat des connaissances de ses membres qui assument le rôle de leader en grandes voies équipées.

Quel contenu donner à un tel stage ? Rapidement, il1gr semble évident que leader en grande voie même équipées doit être capable de :

– De comprendre un topo et en faire le lien avec la réalité du terrain.

– Comprendre parfaitement les éléments constituants la chaîne d’assurage, en comprendre les limites et donc d’adapter son attitude en conséquence.

– Juger de la qualité de l’équipement en place (Points, relais, rappel…) et s’il le juge insuffisant y remédier (Par l’ajout de points provisoire, le renforcement des relais…)

– D’assurer sa propre sécurité dans sa progression (Par l’ajout de points, l’utilisation de pas d’artif…) mais aussi dans toutes les situations d’aide à ses compagnons.

– Gérer de manière optimum en termes de sécurité et de gestion du temps, les relais et les descentes en rappel à plusieurs cordées.

– Aider ses compagnons lors d’une chute, d’un problème de franchissement d’un passage….

– Décider et mener une retraite.

– Donner les premiers soins et appeler les secours.

– Encadrer et aider une cordée autonome.

Le cahier des charges est lourd comme vous pouvez le voir, il peut d’ailleurs être encore complété, bien plus lourd que celui minimaliste d’un grimpeur de couenne. Surtout en sachant qu’il n’existe pas de recette toute prête, mais des solutions plus ou moins adaptées à des situations complexes et que la seule recette valable est : « L’ANTICIPATION « .

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.