Environnement, randonnée, escalade…. La Préfète évince les sportifs des Commissions pilotant l’avenir de la forêt de Fontainebleau


Henri Queuille, politicien des 3ème et 4ème République disait : ‘La politique ne consiste pas à résoudre les problèmes, mais à faire taire ceux qui les posent’ ! Voilà une citation qui colle à l’action de la nouvelle Préfete de Seine et Marne…


En effet, celle-ci a pris des arrêtés permettant de taire les positions des associations d’usagers sportifs du Massif forestier de Fontainebleau. Parmi ces usagers, il y a bien entendu les randonneurs représentés par la FFRP et les grimpeurs co-représentés par la FFME et le COSIROC. Ceux-ci siègeaient dans diverses Commissions Préfectorales chargées de piloter la gestion et les aménagements futurs de la forêt de Fontainebleau.


……


Bref, c’est une très mauvaise décision qui va sans doute nécessiter une forte mobilisation du mouvement sportif pour faire entendre sa voix auprès de la Préfecture et de la DDT ! En attendant, nous pensons que cette décision préfigure la création du GIP que le Maire de Fontainebleau réclamait à grands cris il y a encore peu ! Avec une telle composition (relire nos articles à propos du PN des calanques !), l’étude d’un PN a Bleau (et là ) sera sans doute source de nouveaux interdits pour les sportifs !!!


En savoir plus et voir l’arrêté préfectoral…..


?

Laisser un commentaire

cinq × un =