Escalade et autres…. : Et si on n’allait pas aux rassemblements sportifs sur sites naturels

L’an dernier, pour le magazine Grimper, notre rédacteur en chef, Greg Clouzeau avait publié une Tribune intitullée, ‘le changement, c’est maintenant’ à propos des grands rassemblements internationaux de grimpeurs en site naturels. Le temps des grandes migrations est revenu. Melloblocco fête sa dizième édition. Il y a aussi Annot, Millau, Kerlouan, Kalymnos…
Les marchands du temple sont de retour et, malgré l’aspect festif et super convivial de ces évènements, à la TL²B on ne peut s’empêcher de penser qu’il ont un impact significatif sur les sites naturels où ils se déroulent mais aussi sur la planète…


L’article de Greg commençait comme cela :
‘Avec les beaux jours, les grimpeurs sortent des salles. C’est l’occasion de découvrir l’essence même de notre pratique : le rocher, le vrai, le naturel, celui pour lequel certains passent des heures et des heures à bourriner sur la résine.
Cela commence à Pâques avec la migration de milliers de bloqueurs vers le plus célèbre spot du monde : Bleau. Cette invasion qui, depuis plus de dix ans, prend d’avantage d’ampleur chaque année, laisse des traces qu’une poignée de locaux tentent d’effacer à coup de Clean Up Day et d’opérations de lutte contre l’érosion ! […] En Mai, c’est les fêtes de la nature mais aussi celui des grands rassemblements internationaux de grimpeurs…
ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.