Face nord du Flat Top escaladée à Kishtwar en Inde par Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard

Les alpinistes suisses Hugo Béguin, Matthias Gribi et Nathan Alexandre Monard ont réalisé la première ascension de la face nord non gravie du Flat Top (6057 m), dans la région de Kishtwar en Inde. Appelée « Demain est un autre jour », la ligne des 1 400 m a été gravie en style alpin du 3 au 7 octobre et franchit des difficultés jusqu’à ED, WI4, M6, A2, 5c. On pense que ce n’est que la troisième ascension de la montagne.

Une expédition suisse composée d’Hugo Béguin, Matthias Gribi et Nathan Alexandre Monard a gravi avec succès la face nord vierge du Flat Top (6100 m) dans la région de Kishtwar en Inde. Baptisée « Demain est un autre jour », la ligne des 1 400 m franchit les difficultés jusqu’à ED, WI4, M6, A2, 5c.

Les trois alpinistes ont débuté leur randonnée fin septembre depuis le village de Sonder et ont marché 3 jours avant d’installer leur camp de base à 3750 m, au pied de l’Eiger de Kishtwar. Ils s’acclimatent en grimpant à côté de l’Eiger de Kishtwar, passent une nuit à 5000m et grimpent sur le glacier jusqu’à environ 5700m sans atteindre aucun sommet. Après s’être reposés au camp de base, ils se sont dirigés vers la base de la face nord du Flat Top où ils ont établi ABC avant de retourner en Colombie-Britannique.

Après un faux départ le 30 septembre en raison de chutes de neige inattendues, le trio est revenu à l’ACBC le 2 octobre. Ils se sont réveillés à 4h du matin pour commencer l’ascension mais comme la face était pleine d’embruns et de petites avalanches, ils ont attendu jusqu’à 11h pour que le soleil se couche et que le vent se calme. Ils ont commencé dans la partie centrale de la face, à côté de quelques cascades de glace en parfaite condition et ont gravi une petite arête de neige sur 200 m avant d’établir le camp 1.

Le deuxième jour, ils ont franchi quelques chutes de glace abruptes, non sans difficulté compte tenu de la mince couche de glace et de l’escalade « exposée et sommaire », mais cela a finalement conduit à des pentes de neige profondes et à quelques longueurs mixtes. La première n’était pas trop difficile mais la progression était lente en raison de la neige épaisse et abondante, tandis que la dernière, un terrain rocheux et raide, semblait au départ impossible. Ici, le trio a eu recours à l’aide et, ne laissant aucun équipement sur place, ils ont finalement établi le camp 2 sur une pente enneigée, à environ 700 m d’altitude, à mi-hauteur de la face et à proximité de l’éperon évident sur la droite.

La troisième journée a commencé par une escalade plus sommaire à travers des dalles recouvertes de 50 cm de neige fraîche, ce qui a conduit à des pentes rocheuses et glacées raides et techniques jusqu’au sommet de l’éperon. Le plan initial était d’atteindre la dernière pente de neige ce jour-là, mais l’escalade s’est avérée si exigeante qu’ils ont été obligés de bivouaquer 250 m sous la pente de neige. Malheureusement, ils n’ont pas réussi à trouver un endroit pour planter leur tente et ils ont donc passé la nuit assis sur une petite corniche de neige, les pieds pendants dans le vide. Située à 1 100 m au-dessus du fond de la vallée, cela « n’a pas été notre meilleure nuit de tous les temps ».

Le lendemain matin, ils se sont réveillés, ou, « plus précisément, nous nous sommes levés », à 4 heures du matin et a continué là où ils s’étaient arrêtés, affrontant des terrains techniques et rocheux raides tout au long de la journée. Ils atteignirent la pente finale juste avant le coucher du soleil ; remplis de glace au lieu de neige, ils se sont rapidement dirigés vers le sommet, qu’ils ont marqué dans le noir vers 19 heures.

Après les photos rituelles du sommet, ils ont entamé la descente par la face ouest de la montagne. Comme celui-ci était recouvert de glace, ils ont fabriqué des ancres abalakov pour les 15 rappels et ont réussi à descendre sans crainte sur place. A 2 heures du matin ils posent le pied sur le glacier et font un dernier bivouac, tandis que le 7 octobre ils descendent vers leur ABC en traversant le glacier et en descendant un couloir de neige. Dans l’après-midi, ils sont rentrés au camp de base avec tout leur équipement, « ne laissant rien derrière nous et très satisfaits de notre ascension ».

Leur timing était impeccable. Après leur ascension, le mauvais temps s’est installé, les clouant au camp de base pendant quelques jours. Les chevaux sont arrivés le matin du 14 octobre et après une randonnée rapide, ils ont atteint le soir le village de Nanth, où ils ont passé la nuit. Le 15, ils atteignirent Sonder et se dirigèrent vers Kishtwar.

Demain est un autre jour
ED, 1400m, WI4, M6, A2, 5c
2 octobre : départ de BC
3 octobre : départ de la montée, bivouac 200m au dessus du bas de la face
4 octobre : longue journée d’escalade de glace raide et de terrains mixtes durs, bivouac à 700 m au-dessus du fond
5 octobre : journée rocheuse sur l’éperon, bivouac assis à 1100m d’altitude en face
6 octobre : journée au sommet, emplacements rocheux et dernière pente de neige, descente par la face ouest glacée, bivouac sur le glacier en bas de la face ouest
7 octobre : descente vers notre camp de base avancé et vers le camp de base

Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - Réaliser la première ascension de 'Demain est un autre jour' sur la face nord du Flat Top, Kishtwar India (Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard 03-07/10/2023 )Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - Réaliser la première ascension de 'Demain est un autre jour' sur la face nord du Flat Top, Kishtwar India (Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard 03-07/10/2023 )Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - Réaliser la première ascension de 'Demain est un autre jour' sur la face nord du Flat Top, Kishtwar India (Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard 03-07/10/2023 )Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - Réaliser la première ascension de 'Demain est un autre jour' sur la face nord du Flat Top, Kishtwar India (Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard 03-07/10/2023 )Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - La ligne de voie de 'Demain est un autre jour' en face nord du Flat Top, Kishtwar India (Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard 03-07/10/2023)Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - Réaliser la première ascension de 'Demain est un autre jour' sur la face nord du Flat Top, Kishtwar India (Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard 03-07/10/2023 )Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - Réaliser la première ascension de 'Demain est un autre jour' sur la face nord du Flat Top, Kishtwar India (Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard 03-07/10/2023 )Flat Top India, Hugo Béguin, Matthias Gribi, Nathan Monard - Matthias Gribi, Hugo Béguin et Nathan Monard au sommet du Flat Top, Kishtwar, Inde, le 10/06/2023 après la première ascension en style alpin de 'Demain est un autre jour '

Laisser un commentaire

2 × 1 =