Fauchage et débroussaillage respectueux en montagne

Un léger vrombissement, et l’engin s’ébranle sur ses chenilles, se glisse entre deux arbres, et entame paisiblement la pente, équipé de son broyeur à l’avant. Et piloté à distance, s’il vous plaît ! Les mains sur la télécommande, près de sa maison de Theys, Philippe Chassaigne confirme : « Cet engin, un Irus Deltrak, permet de débroussailler des pentes jusqu’à 55° et des végétaux ligneux jusqu’à 5 cm de diamètre. Cela permet d’intervenir sans effort humain, donc de préserver la sécurité et l’intégrité physique de l’opérateur. »


Qui plus est, pour le dirigeant d’Alpes Vert’ical, toutes les configurations ou presque deviennent possibles : sentiers, digues, bords de lac, bassins de rétention, talus d’autoroutes ou de voies ferrées, etc. Et, par la grâce de la télécommande, le fauchage et le débroussaillage peuvent s’effectuer en terrain dangereux. D’ailleurs, les premières commandes arrivent.


En savoir plus….

Laisser un commentaire

neuf − 6 =