Fermeture d’un chemin de randonnée dans les montagnes de l’ouest américain pour cause de ‘chèvres agressives’

Metro News nous rapporte une histoire insolite concernant la fermeture d’un chemin de randonnée dans les montagnes de l’ouest américain pour cause de « chèvres agressives ». Cette situation pourrait se retrouver de la même manière dans les montagnes de France. La problématique n’est pas les chèvres mais le comportement des randonneurs.

Les militants de l’antispécisme dénoncent la hiérarchisation des espèces et la supériorité de l’homme sur l’animal. Néanmoins le comportement de l’animal n’est pas celui de l’homme. La différence existe bien. Lorsque les touristes randonneurs habituent les animaux sauvages ou domestiques à recevoir des aliments, ceux-ci deviennent exigeants et ne comprennent pas que tous les randonneurs ne les nourrissent pas. En situation normale ce sont des animaux qui ne présentent aucun risque. Mais il faut les considérer comme des animaux et non l’égal de l’homme. Se tenir à distance, ne pas les nourrir ni les caresser sont des précautions à prendre pour soi comme pour les autres.

C’est aussi un comportement de respect de l’environnement montagnard.

Louis Dollo

————

Dans l’ouest des États-Unis, si les ampoules ou le mauvais temps n’interrompent pas votre circuit de randonnée montagneux, les chèvres s’en chargeront. Le service forestier américain de l’Idaho a annoncé vendredi la fermeture temporaire d’un sentier à cause de l’agressivité des animaux en question, n’hésitant pas à charger les visiteurs. En juin, une morsure a même entraîné plusieurs points de suture, rapporte le Dailybee.

Les marcheurs qui entreprennent le Scotchman Peak Trail, tracé sur la plus haute montagne du comté de Bonner, offrent de la nourriture aux chèvres, parfois directement au creux de leurs mains. Les gourmandes deviennent ensuite agressives pour goûter au même menu, auprès de l’ensemble des humains.

Éduquer les randonneurs

‘La fermeture temporaire est destinée à laisser le temps aux chèvres de trouver d’autres sources de nourriture au-delà de celles fournies par les randonneurs, et de réduire ainsi leur volonté d’aborder les humains’, a précisé dans un communiqué Jason Kirchner, porte-parole de l’office des forêts de l’Idaho.

…//….

En savoir plus…..

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.