Fond National Suisse: Des lacs à la place des glaciers

Des lacs remplaceront bientôt les glaciers comme élément constitutif du paysage alpin. Une étude du Programme national de recherche «Gestion durable de l’eau» (PNR 61) s’est intéressé au potentiel que présentent, en termes d’attractivité touristique, de production hydro-électrique et de dangers naturels, les lacs déjà présents et ceux encore à venir.

Sous les effets du changement climatique, les glaciers alpins reculent. Ils perdent actuellement de deux à trois pour cent de leur surface et de leur volume chaque année. A ce rythme, il ne devrait en subsister que quelques résidus à haute altitude à la fin du 21ème siècle. Dans le sillage de ce recul généralisé se forment régulièrement de nouveaux lacs de montagne.

Plus que de simples gouilles Une étude (voir ‘A ce sujet’) de l’Office fédéral de l’environnement indique que le recul des glaciers alpins produira à terme de 500 à 600 bassins susceptibles d’accueillir des lacs. Leur surface cumulée atteindra de 50 à 60 kilomètres carrés – en comparaison, le Lac de Thoune a une superficie de 47 kilomètres carrés. Certains de ces lacs auront une profondeur supérieure à 100 mètres et un volume de plus de 10 millions de mètres cubes, soit l’équivalent d’un lac de barrage de taille moyenne.

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.