Gare aux conditions abusives des hébergeurs

Dans cette vie moderne où on n’a plus le temps de rien, les week-end entre amis deviennent une denrée aussi précieuse que rare. Alors, quand l’occasion se présente, il faut la saisir. Ou plutôt, il faut la provoquer. C’est pour ça, que, dès septembre, j’avais prévu de passer le week-end de 3 jours du 01/11 avec mes amis grimpeurs au pied d’une falaise très bien connue des pratiquants de l’escalade. Tout était calé plus d’un mois à l’avance sauf la météo. 36h avant le départ, il a fallu se rendre à l’évidence, une dépression monstrueuse allait rendre impossible tout activité extérieure impossible (voire dangereuse) dans le quart sud-est. Je me résous alors à appeler le camping dans lequel j’avais loué un mobile-home pour annuler la réservation que j’avais entièrement réglée. Et là, surprise, la direction du camping refuse tout remboursement même partiel de la réservation parce que je n’avais pas annulé plus de 30j avant le début du séjour (!).

“il m’a été expliqué que les conditions générales de vente  faisaient foi”

Passée ma colère de vacanciers, j’enfile ma casquette de contributeur kairn.com pour savoir si cette pratique, à défaut d’être morale, est bien légale. J’appelle donc successivement l’office de tourisme de Sisteron-Buëch puis celui des Baronnies (proches du camping où j’avais effectué ma réservation) pour savoir ce qu’il en est. J’ai d’abord été réconforté par le fait que cette pratique a étonné (dans le mauvais sens du terme) les offices sus-cités. Ensuite, il m’a été expliqué que les conditions générales de vente (les fameuses CGV qu’on ne lit jamais comme les conditions d’utilisation de google) faisaient foi et que rien n’empêchait un hébergeur de garder la totalité du versement si ses CGV le lui permettent.

“les arrhes dépassent rarement 30% du montant total de la réservation”

Cependant, il m’a aussi été expliqué que la règle générale (non obligatoire) appliquée est la suivante :

  • Entre 30j et 8j avant le début du séjour, l’hébergeur rembourse 100% du montant des arrhes
  • jusqu’à 8j avant le début du séjour, l’hébergeur rembourse 50% du montant des arrhes
  • jusqu’à 3j avant le début du séjour, l’hébergeur garde la totalité du montant des arrhes

Or les arrhes dépassent rarement 30% du montant total de la réservation. Par ailleurs, les conditions sont variables en fonction de la saison. Il est évident que si je réserve un hébergement en haute saison pour 15 jours et que j’annule la veille, on peut estimer que le manque à gagner est très préjudiciable. En revanche, dans un camping au 3/4 vide au milieu de l’automne, on peut estimer qu’une annulation de 2 nuitées n’a pas de conséquences sur les revenus de l’hébergeur.

Morale de l’histoire : il est très fortement déconseillé de payer l’intégralité d’une location en avance (du moins pas sans avoir lu les CGV). Il vaut mieux donc choisir un hébergeur qui n’exigera que des arrhes. Pensez-y pour vos prochaines vacances.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.