Gaurishankar : l’interview

Le 23 octobre dernier, l’équipe PAMALADE parvenait au sommet du Gaurishankar par sa face Sud

“PAMALADE” est un acronyme de PAra, MAynadier, LAbbre, DEtrie, un groupe d’alpiniste français parti réaliser l’ascension du Gaurishankar, sommet atteint une seule fois en 1979 par John Roskelley et Dorje Sherpa.
Un sommet mythique situé à une centaine de kilomètres seulement de Katmandu mais qui, à la frontière du Népal et du Tibet, culmine à 7134 mètres, quand même !

Voici l’interview exclusive de Mathieu (Mémé) Maynadier pour Kairn.com

Grimpeur éclectique, membre du GHM, il est aussi Guide de Haute Montagne. Il a déjà grimpé sur les plus belles montagnes du monde dans des styles très variés, du Big Wall aux ouvertures techniques sur des sommets de plus de 7000 mètres. Il a été nominé aux Piolets d’Or en 2010 pour son ouverture sur le Lunag 2 (6890 m) et a réalisé en juin dernier une ouverture remarquée sur le Latok 2 (7020m) au Pakistan.

Kairn.com : Pourquoi avoir choisi ce sommet ?

MM : On cherchais un projet au départ on devait aller sur un autre sommet plus haut mais avec le permis c’était un peu au-dessus de nos moyen. Pierre est tombé sur une photo du GauriShankar. Après recherches et on est tombé sur un récit de David Gotller et Stéphane Glowacz qui avait fait une tentative. On a contacté David qui nous a donné toutes les infos sans lesquelles ont aurait même pas pu arriver au camp de base.

Et c’était parti.

Kairn.com : Quels ont été les financements du projet ?

MM : On à été aidés par nos partenaires personnels ( Petzl /The north face/Julbo /simond) puis la FFME qui nous a aidé au travers de sa bourse alpinisme. Un client de Pierre Labbre ( vigneron !!! ) http://www.vincentdancer.com/ nous a bien aidé également.

Pour les autres partenaires financiers il y aussi le crédit mutuel et le fodacim qui va nous aider à faire un film sur cette ascension. Nous avons des super images donc nous allons aussi essayer de lancer un financement participatif sur internet.

Kairn.com : Quels ont été les principales difficultés rencontrées?

MM : Cette expé à été un peu particulière: D’abord on a eu du mal à s’acclimater. Il n’a pas fait beau et on ne trouvait pas d’objectifs bien ( pas trop dur et à la bonne altitude.)

Ensuite lorsque que les porteurs nous ont rejoints pour aller au camp de base ont à eu vraiment peur de ne pas pourvoir l’atteindre. On à passer deux jours dans une jungle très raide à tracer un chemin. c’était super expo pour les porteurs il fallait les assurer mettre des cordes fixes.

Ensuite le camp de base était très bas (3800m ) donc assez loin de la face et constamment dans le brouillard super humide. La météo est assez spécial sur cette montagne qui est tout proche de la jungle. Il y à en permanence des cumulus qui remonte de la jungle. Et pour couronner le tout une mousson exceptionnelle cette année qui à durée très longtemps sur les 40 jours que l’on à passer en montagne il n’y en a eu que six complet sans neige ou pluie…..

Donc ça été une expé vraiment particulière c’est aussi ça qui fait qu’on est super content.


Kairn.com : Le meilleur souvenir de l’expé ?

MM : Lorsqu’à trois jours de la fin au moment ou nous devions quitter le camp de base bredouille le temps s’est mis au beau.On arriver pas à croire q’uen faite c’était possible sur cette montagne…..On à grimper avec une super météo et on à pu rester une heure au sommet à profiter de la vue c’était top.

Kairn.com : Quels vont être les retours?

MM : On va faire un film dont le teaser sera rapidement prêt et passera au rencontre de cinéma de Grenoble….

Kairn.com : Quels sont les rojets à venir?

MM : Pour ce qui est des projets ont en a pleins mais tout de suite on part tous grimper au chaud (Jordanie,Kalymnos, Sardaigne …..) avec nos copines !!!!!

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.