Glacier Blanc : la claque

En résumé, le Glacier Blanc a pris un gros coup de bambou en 2011 avec un recul de plus d’une centaine de mètres de son front et un bilan de masse fortement déficitaire. Une seule année a été positive durant les 10 dernières années et encore de très peu et ce faible gain a vite disparu les années suivantes.

Le bilan de masse du Glacier Blanc est à nouveau fortement négatif en 2011. Il s’établit à -0,83 m d’équivalence en eau qui s’ajoute aux pertes des années antérieures (2010 : -0,15 m ; 2009 : -0,87 m ; 2007 : – 0,44 m ; 2006 : – 0,80 m ; 2005 : – 1,30 m ; 2004 : 0,80 m ; 2003 : – 2,10 m), juste entrecoupées par une timide embellie en 2008, vite annihilée les années suivantes.
L’accumulation totale qui s’établit à 1,33 m d’équivalence en eau a été inférieure à l’accumulation moyenne (1,55 m) des 5 années précédentes, du fait de la sécheresse qui s’est établie entre les mois de janvier et mai. L’enneigement a été sauvé par les chutes de neige conséquentes de l’automne 2010.

Lire l’article

Laisser un commentaire

15 + seize =