Glacier Blanc : la claque

En résumé, le Glacier Blanc a pris un gros coup de bambou en 2011 avec un recul de plus d’une centaine de mètres de son front et un bilan de masse fortement déficitaire. Une seule année a été positive durant les 10 dernières années et encore de très peu et ce faible gain a vite disparu les années suivantes.

Le bilan de masse du Glacier Blanc est à nouveau fortement négatif en 2011. Il s’établit à -0,83 m d’équivalence en eau qui s’ajoute aux pertes des années antérieures (2010 : -0,15 m ; 2009 : -0,87 m ; 2007 : – 0,44 m ; 2006 : – 0,80 m ; 2005 : – 1,30 m ; 2004 : 0,80 m ; 2003 : – 2,10 m), juste entrecoupées par une timide embellie en 2008, vite annihilée les années suivantes.
L’accumulation totale qui s’établit à 1,33 m d’équivalence en eau a été inférieure à l’accumulation moyenne (1,55 m) des 5 années précédentes, du fait de la sécheresse qui s’est établie entre les mois de janvier et mai. L’enneigement a été sauvé par les chutes de neige conséquentes de l’automne 2010.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.