Glacier du Sélé : une évolution préoccupante

Pour comprendre l’évolution du glacier, il faut se rappeler (voir structure du glacier) qu’il est constitué d’un bassin supérieur, dont les glaces s’écoulent dans la pente par deux langues séparées depuis quelques années par un gros rognon rocheux, et d’une langue glaciaire inférieure qui se termine à l’amorce du virage vers l’est. Le flot principal descend tout droit à gauche du rognon (à droite sur la photo) par une belle chute de séracs alors que les glaces de la partie droite (à gauche sur la photo) du bassin supérieur descendent vers le niveau inférieur par un plan incliné pentu. Les deux écoulements de glace se rejoignent au pied du rognon mais restent séparés par une moraine médiane bien visible. Il en résulte deux flots glaciaires aux dynamiques différentes : celui de droite est peu actif alors que celui de gauche l’est beaucoup plus. Il constitue la langue principale du glacier avec un front pourvu d’une arche de glace d’où sort le torrent.
Depuis 2008, ce front du Glacier du Sélé a reculé de 45 m, dont 16 m en 2011 (1). Plus grave que ces reculs, cette année marque une évolution critique du glacier avec deux éléments particulièrement inquiétants :
sa langue terminale principale et son front d’où sort le torrent sont complètement minés par les eaux sous-glaciaires ;
sa chute de séracs s’est pour sa plus grande partie effondrée.

Plus d’infos

Photo courtoisie de Vallouimage

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.