GO WEST, le film de François Damilano

GO WEST tire le fil d’une expédition d’exploration pour dérouler un peu de la pelote népalaise…

Loin de l’image véhiculée par la spiritualité d’un bouddhisme idéalisé et celle d’un peuple souvent réduit à l’ethnie Sherpa magnifiée, le Népal demeure le pays le plus pauvre du sous-continent indien.
Territoire tampon entre deux géants – la Chine et l’Inde – le Népal est resté fermé à tout étranger jusqu’aux années 50. Depuis lors, le pouvoir a strictement codifié le flux touristique généré par la vison du « Toit du Monde ». Seules les vallées de l’Everest et de l’Annapurna en ont tiré quelques richesses, la majorité du territoire restant délaissée économiquement et ignorée touristiquement.
D’immenses régions himalayennes restent à parcourir et de nombreuses chaînes de montagnes népalaises à explorer. Pour l’alpiniste acceptant de s’écarter un moment des codes de l’altitucratie – l’obsession des plus hauts sommets – une multitude de sommets vierges préfigure un himalayisme alternatif. Et tenter d’escalader une montagne sans nom située dans l’ouest du Népal n’est-il pas plus aventureux que d’organiser une expédition sur des hauts sommets aux approches codifiées ?
Pour l’amateur d’aventure himalayenne, ce pas de côté offre à la fois le plaisir intellectuel de la découverte, celui d’apporter quelques devises à des vallées reculées et de participer à un effort de désenclavement.

A lire

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.