Grand nettoyage à l’Everest, deux ans après le séisme

La question de l’évacuation des déchets des ascensionnistes de l’Everest a pris de l’ampleur au tournant de l’an 2000, à mesure que la fréquentation du toit de la Terre (8848m) s’est accrue. À ce jour on compte plus de 6000 ascensions depuis 1953 et la conquête du sommet par Hillary et Tensing, 600 rien que pour l’an dernier. Plusieurs opérations de nettoyages ont été menées pour évacuer détritus et matériels abandonnés par des alpinistes à bout de forces, à une altitude où l’organisme dépérit, la fin justifiant parfois une débauche de moyens. A ce jour, plus de 16 tonnes de déchets auraient été collectés sur les flancs de la montagne dans le passé, mais difficile d’estimer la quantité d’ordures restante. Quatre à 5 tonnes seraient encore sur l’itinéraire népalais, selon les dirigeants de l’opération franco-népalaises Everest Green.

Lire l’article

1 réflexion au sujet de « Grand nettoyage à l’Everest, deux ans après le séisme »

  1. On nettoie et on repollue derrière. Business is business.
    On aurait pas plus vite fait de mettre des megas amendes? Au vu de ce que les gens payent pour faire l’Everest, être pollueur devrait couter encore plus cher!

    Répondre

Laisser un commentaire

14 − 2 =