Héliski: le CAS et Zermatt proposent un compromis

Le Club alpin suisse (CAS) et la commune de Zermatt (VS) proposent un compromis au sujet des places d’atterrissage au Mont Rose et à Trift, au-dessus de Zermatt. La procédure de consultation court jusqu’au 20 avril pour les cantons et les communes.

Les hélicoptères transportant des touristes ne pourraient atterrir sur le Mont Rose que de décembre à fin mars, proposent le Club alpin suisse et Zermatt dans un communiqué ce lundi 23 mars. Et sur l’Alphubel et l’Aeschhorn de décembre à fin avril.

D’avril à novembre, des vols d’entraînement seraient autorisés sur ces trois sommets à partir de 14 heures. Ainsi le conflit entre les randonneurs et les adeptes du héliski pourrait être désamorcé, avancent-elles.

A titre compensatoire pour ces limitations, Trift, au-dessus de Zermatt, devrait pouvoir disposer d’une hélistation. Celle-ci obligerait les touristes à effectuer la dernière portion de descente de l’Aeschhorn à Zermatt en hélicoptère, puisque celle-ci traverse une zone de tranquillité.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.