Hillary : On se bat pour ses Rolex

300 000 à 500 000 francs: c’est la somme que la maison d’enchères genevoise Antiquorum espérait retirer de la vente des Rolex de Sir Edmund Hillary, premier homme à avoir foulé la pointe de l’Everest en 1953. La justice néo-zélandaise en a décidé autrement. Et les montres, qui devaient passer sous le marteau samedi, ont été retirées in extremis. A l’origine de ce couac: la colère des enfants de l’illustre alpiniste disparu en 2008, qui ont estimé que la vente était illégale.

Lire l’article

Laisser un commentaire

dix-sept − six =