Hiver 1844 – 1845 : Ours et loups attaquent en vallée de Campan dans les Hautes-Pyrénées

Le site des archives des Hautes-Pyrénées continue à mettre en ligne des documents passionnants….. La note est rédigée par le juge de paix du canton. En bonne méthode il faudrait chercher d’autres documents susceptibles de corroborer les attaques d’ours et de loups sur des humains qu’il relate. Mais, vu sa fonction, on peut penser qu’avant d’écrire il s’est assuré de la réalité de ce qu’il rapporte, ne s’est pas arrêté aux rumeurs…..
……
L’hiver 1844 – 1845 doit être classé parmi les hivers rigoureux ; de mémoire d’homme on n’avait vu autant de neige et le sol couvert pendant si longtemps. Le mauvais temps n’a pas cessé peut on dire pendant les mois de février et de mars ; jusque là nous ne nous étions pas aperçus que nous nous trouvions dans la rude saison. Ainsi à vrai dire l’hiver n’ a commencé pour (le bourg Campan) que le dimanche 9 février….
……
Quelques particularités sur l’hiver, événements déplorables survenus.
/…/Les bêtes fauves ont souffert considérablement ; on a tué des renards sans nombre ; les loups paraissaient pendant le jour ; la nuit ils parcouraient le Bourg de Campan, la ville de Bagnères. Un ours est entré dans le jardin du maire de Trébons ; le même probablement est arrivé jusqu’au pont de pierre de Bagnères…..
…..
Un homme de Lésignan (note en marge : Lourde) rentrait chez lui un peu tard, il est poursuivi pendant longtemps par deux loups, il a le malheur de glisser sur la neige et est dévoré.
….
Un père de famille à Luz, s’occupait à déblayer le passage sur un sentier qui conduit à sa maison, il est attaqué par un ours qui lui dévore la tête et le bras en présence de ses enfants qui ne peuvent rien pour lui porter secours…


En savoir plus….

Laisser un commentaire

seize − deux =