Hydro-électricité dans les Pyrénées : Opération drague dans les barrages français

Vallée d’Ossau Envoyé spécial – Tout sourire sur le perron ombragé de la mairie de Laruns (Pyrénées-Atlantiques), où il est entouré du maire Robert Casadebaig et du député 100 % bayrouiste Jean Lassalle, Gérard Mestrallet pose pour la photo qui sera publiée le lendemain dans La République des Pyrénées. Ce mardi 4 octobre, le PDG de GDF Suez est en campagne dans la vallée d’Ossau. Mais que vient faire le patron de ce mastodonte de l’énergie, qui pèse près de 85 milliards d’euros de chiffre d’affaires, au fin fond de cette vallée verdoyante ? Soustraire à l’appétit de ses concurrents – EDF et de grands hydrauliciens européens – une petite concession appartenant depuis 1929 à une de ses filiales, la Société hydroélectrique du Midi (SHEM).

‘C’est un petit bijou de technologie, de savoir-faire et d’ancrage dans le territoire‘, dit-il en sirotant une bière belge, attablé dans un restaurant local. Une question l’irrite depuis de longs mois : pourquoi cette concession, qui produit 230 mégawatts (MW), est-elle ‘la première à être soumise à la concurrence’ ? Et non pas une de celles d’EDF, qui accapare plus de 80 % de la production hydroélectrique française ?

En savoir plus…..

Photo : Centrale d’Artouste en vallée d’Ossau dans les Pyrénées

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.