Interview exclusive : Adam Ondra revient sur son passage à Céüse et Entraygues

Kairn a fait le point avec le phénomène Adam Ondra qui revient d’un petit séjour en France. Le tchèque a réalisé la première ascension de ‘jungle Boogie’, 9a+ à Céüse, raté flash ‘Biographie’ (9a+) mais il s’est rendu aussi à Entraygues, réalisant le court 8c+ de ‘Deltaplane man direct’ à vue et ‘Condé de choc’, 9a dans la même journée. Interview exclusive.

Adam Ondra, la décontraction incarnée

– Kairn : Combien d’essais et de jours de travail as-tu mis pour réaliser cette bouvelle voie,’Jungle Boogie’ ?
– Adam : 3 jours, 7 essais. Je suis tombé deux fois à la sortie du dévers, là où je ne pensais pas que cela soit possible de chuter. Je n’avais pas assez bossé les mouvements précédemment, et quand j’y arrivai dans l’enchaînement, j’étais complètement explosé.

– Kairn : Que penses-tu du style de la voie en terme d’effort et de difficulté ?
– Adam : La voie est un exemple typique de résistance longue. Du deuxième point il n’y a aucun repos pendant plus de 20 mètres avec des mauvaises arquées. Plus tu avances dans la section, plus c’est facile, mais en même temps plus tu es pété.

– Kairn : Ta proposition pour le niveau ?
–  Adam : 9a+ est approprié.

– Kairn : Tu aimes bien faire des premières ascensions ici, tu as déjà fait « l’étrange iversse des lenteurs » (9a+) il y a deux ans…
– Adam : Oui, je n’avais pas visité Céüse depuis. Lors de mon précédent séjour ici, j’avais essayé un autre projet à la Demi-Lune, juste à gauche du 8c classique de Dures limites. J’étais pas loin mais je n’avais pas réussi à le faire. Ce séjour j’ai rééssayé la voie de Chris « 3 degrees of separation » et j’étais pas loin d’arriver à réaliser ce fameux crux en jeté dans l’enchaînement, le même jour où j’ai plié « Jungle boogie ». Malheureusement, je n’ai pas terminé « 3 degrees » quand j’ai essayé mon objectif principal du séjour, « Biographie » lors des deux derniers jours. Il y a un potentiel très important dans le secteur Biographie, les potentielles voies qui peuvent y être équipées dans le futur sur la gauche du secteur pourraient ressembler à du 9b, voire plus. Le projet d’Ethan Pringle à droite de « Biographie » a l’air dément. C’est vraiment unique car tu cherches le chemin le plus facile pour aller en haut de ce mur imposant et tu es déjà dans du 9a+ au moins ! Impressionnant n’est-ce pas ?

– Kairn : Un mot sur ta tentative dans « Biographie » ?
– Adam : C’était mon rêve le plus fou depuis un moment d’essayer cette voie flash. Mais j’avais à l’esprit que je n’avais pas les capacités de le faire… J’ai décidé d’aller essayer cette année après avoir réessayé ce printemps « Papi chulo » (ndlr : 9a+ à Oliana, réalisé par Adam il y a 3 ans). C’était en fin de journée et je ne me rappelais pas trop des méthodes, néanmoins, j’ai réalisé quasiment toute la voie avec deux petits repos, et je me suis dit qu’avec des méthodes plus au point, il aurait été possible de le flasher. Du coup, j’ai senti que c’était le moment d’aller essayer « Biographie » flash. Malheureusement, je pense que je n’étais pas dans une assez grande forme pour pouvoir réussir. Lors de mon essai flash, j’ai réussi à me frayer un chemin en me battant dans la première partie de la voie (8c+) et je suis finalement tombé dans ce fameux dernier crux, quand tu vas chercher ce trou étroit. J’étais loin de réussir, j’étais vraiment trop entamé pour faire le mouvement. Le plus frustrant c’est que je n’ai pas réussi à faire la voie, ni lors de mon second essai dans la voie, ni au 3ème. Ensuite, j’ai du rentrer.

– Kairn : Durant ta tentative flash, 3 cameramen et une centaine de personnes  te regardaient. Comment fais-tu pour arriver à grimper avec une telle pression ?
– Adam : Pour moi, j’étais davantage focalisé sur les problèmes posés par “Biographie”. La pression venait plus de l’intérieur avec l’enjeu de cette voie à tenter qui m’a d’avantage habité que celle inhérente à  la foule présente pour regarder. C’est sûr que ce n’est pas bon de grimper tout le temps avec des centaines de grimpeurs qui t’observent, mais je pourrai aussi aller grimper tout le temps dans des endroits où il n’y a personne et grimper tranquille.

– Kairn : Parle-nous de tes ascensions à Entraygues, c’était prévu ?
– Adam : J’avais des objectifs de à vue à Céüse, mais je ne me sentais pas suffisamment fort et prêt pour les tenter, du coup, j’ai changé les projets et décidé de m’arrêter à Entraygues à la place. J’ai beaucoup aimé cet endroit, spécialement les alentours et la tranquillité.

– Kairn : ‘Deltaplane Man direct’, 8c+ est peut-être la voie la plus difficile et courte réalisée à vue. Tu peux nous en dire plus ?
– Adam : Oui, j’ai été très chanceux.  La première partie a été difficile à faire à vue, car je n’ai pas choisi la séquence la plus facile. Mais je suis passé. Je me suis bien refait au milieu sur les bacs et j’ai attaqué le mur du-dessus. J’ai fait les premiers mouvements d’approche et je me suis retrouvé à un endroit sans trop savoir quoi faire. J’ai arqué tout ce que je pouvais une réglette, et j’ai fait un mouvement d’amplitude assez violent vers le haut. Par chance, l’arquée suivante était juste assez grosse pour que je contrôle le ballant. J’ai craignais toute la fin de la voie de tomber sur des mouvements puissants qui me poseraient problème, mais rien n’est arrivé.  Concernant le niveau je ne suis pas sûr du tout. Je me suis senti facile lors de cet essai à vue, mais quand j’ai refait la portion pour l’enchaînement de « Condé de choc », je l’ai trouvé plus dur !

Pourquoi Adam aime tant la France ? Le camembert, bien sûr !

– Kairn : Justement, un petit mot sur la variante de départ « Condé de choc », 9a que tu as réalisé le même jour ?
– Adam : J‘ai réussi tous les mouvements assez vite lors de ma première montée et je suis tombé au jeté à mon premier essai.  Pour moi le crux de la voie a été de clipper le 3ème point ! J’ai réussi à l’enchaîner à mon 2ème essai, en étant un peu troublé dans le crux de « Deltaplane man direct », là où les 2 voies se rejoignent.

– Kairn : En décembre tu te disais hésitant, as-tu maintenant une idée de ta participation aux compétitions internationales cette année ?
– Adam :
Je vais faire les championnats du monde à Bercy, les autres compétitions probablement pas.

– Kairn : Du coup, quels sont tes plans pour cet été ?
– Adam :
Voyager dans le Nord de l’Europe pour avoir un coup d’œil mais aussi développer des spots prometteurs…

Laisser un commentaire

5 × quatre =