JGCV déjà culte

Si on m’avait dit que je prendrais des coups de soleils en Alsace au mois d’avril, que je partagerais un verre de blanc avec Nina Caprez, que Christophe Bichet boosterait ma psyché, que je cèderais le passage à des biches et que je croiserais des tas de grimpeurs anonymes super sympa et regonflés à bloc, je n’y aurais pas cru !

Et bien c’est exactement ce qui s’est passé pendant cette deuxième édition de « J’irai grimper chez vous » qui se déroulait en Alsace du 8 au 17 avril 2016 ! Imaginez une sorte de classe verte pour grimpeurs de tous horizons, de Kibboutz où le méchoui se transforme en choucroute et flamenküche, et où la boisson de l’effort a des bulles et est brassée sur place. Imaginez que les posters accrochés à votre mur prennent vie et que les grimpeurs du Team Petzl tapent des essais dans les voies juste à côté de vous.

L’organisateur avait pensé à tout : des plans de repli dans les différentes salles de la région, des hébergements différents en fonction des camps, des Master Class coachées par les athlètes du Team (après-midi un peu lunaire, après quinze ans de pratique… Moi qui pensais en connaitre un rayon sur la sécu et les transferts d’appui, j’ai une nouvelle fois compris que la vie vaut le coup d’être vécue jusqu’au bout et qu’on en apprend tous les jours, au contact des stars comme des novices).

Parce que le concept est là : faire découvrir une région méconnue ou oubliée du monde de l’escalade, en itinérance avec les membres du Team qui viennent à la rencontre de qui voudra.

Evidemment, tout ne s’est pas passé comme prévu. Qui peut prévoir la pluie, la grêle et le beau temps ? Mais avec une telle énergie et une ambiance de fête, la troupe semblait invincible.

Et puis il y a eu cette rencontre avec Ben Bert, illustrateur à l’incroyable talent. Un grimpeur et dessinateur de longue date. Vous avez probablement déjà souri en tombant sur ses croquis dans un magazine d’escalade. C’est magique de voir naitre sous son crayon la scène qui se déroule sous vos yeux ! Il me semblait inévitable de vous faire partager son talent et nous le remercions d’avoir mis à votre disposition ses créations pour illustrer la parenthèse régénératrice qu’est le « JGCV ».

Si vous voulez tester votre capacité à partir en vacances en groupe, si vous êtes un minimum curieux et que vous n’avez pas un contrat d’exclusivité avec votre salle d’escalade, et si vous rêvez de rencontrer les grimpeurs du Team Petzl mais aussi des grimpeurs de tous horizons, je vous invite à guetter les dates pour l’année prochaine, parce qu’il n’y aura pas assez de place pour tout le monde.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.