l est né ! La première naissance d’un bouquetin conçu dans les Pyrénées

10 juillet 2014 : le site du Clot sur la commune de Cauterets accueille le premier lâcher de bouquetins. Neuf animaux parmi lesquels Isis, une femelle devenue la mascotte de la réintroduction du bouquetin ibérique dans les Pyrénées.

Et l’histoire est belle car c’est Isis, aujourd’hui, qui nous réjouit de la première naissance d’un cabri conçu dans les Pyrénées. La maman et le petit se portent bien.

Depuis une semaine, Isis s’était éloignée du mâle qui l’accompagnait depuis plusieurs mois. Un signe avant-coureur d’une mise-bas prochaine. D’autant que le signal VHF émis par son collier émetteur indiquait très clairement qu’elle n’avait pas bougé depuis trois jours malgré une tempête de neige tardive.

Le petit est né selon toute vraisemblance vendredi dernier. Bien que maladroit sur ses pattes, le cabri n’a de cesse de tenter toutes les escalades qui se présentent à lui. Dérapant sur ses minuscules sabots, voilà qu’il s’engage même dans une pente raide et étroite où sa mère visiblement inquiète le poursuit du museau pour le ramener à elle. La position très acrobatique des deux animaux ne semble guère gêner la bonne tétée qui s’ensuit.

La naissance des jeunes est l’un des évènements majeurs du cycle biologique annuel des ongulés de montagne. Du succès des naissances découle la pérennité d’une population.

Cette reproduction traduit concrètement le succès de l’installation des bouquetins au sein du Parc national des Pyrénées. Rut, hivernage, reproduction, élevage des jeunes : ces événements biologiques montrent que les individus récemment réintroduits se sont bien adapté à leur nouvel environnement.

La naissance et les gambades maladroites de ce premier cabri revêtent un caractère hautement symbolique. Un signe de bon augure pour la poursuite de la réintroduction de cette espèce classée protégée depuis 2012, et éteinte en France depuis 1910.

Action prioritaire de la « Stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité » du ministère de l’Ecologie, du développement durable et de la maîtrise de l’énergie, la réintroduction du bouquetin repose sur une étroite collaboration franco-espagnole-andorran. Elle associe le Parc national des Pyrénées au Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoise.

Après seize bouquetins libérés au sein du cœur du Parc national des Pyrénées, sur les hauteurs de Cauterets, en 2014, et une réintroduction de huit adultes le 31 mars 2015, vingt-quatre bouquetins (7 femelles et 17 mâles) ont été lâchés au total. Un des mâles étant mort cet hiver, le suivi porte actuellement sur 23 individus. D’autres individus devraient être à nouveau lâchés d’ici le mois de juillet sur le site de Cauterets.

Source : Parc National des Pyrénées

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.