La disparue du Mont Blanc retrouvée

Quatre jours et quatre nuits dans un trou à 4 000 mètres

Malgré la fatigue, elle a accepté de raconter son expérience, alors qu’elle se repose à l’hôpital de Sallanches :

“Avant de partir mardi, j’avais passé deux nuits presque sans dormir aux Grands Montets, à attendre la bonne fenêtre météo. J’ai retrouvé une cordée de deux alpinistes avec qui j’ai commencé l’ascension du couloir Couturier. À cause du mauvais temps, ils ont décidé de faire demi-tour. Moi à ce moment-là je me sentais bien, et le topo disait qu’après un passage difficile, je trouverai de la neige, plus facile pour avancer. Mais je suis partie trop sur la gauche, et je n’avais plus la force de faire demi-tour. J’ai d’abord planté une broche pour soulager mes jambes. Trop épuisée pour avancer ou reculer, j’ai ensuite creusé un trou dans la neige, je savais que c’est la chose à faire en cas de pépin”

En savoir plus…….

L’alpiniste qui avait disparue depuis mardi dernier dans le massif du Mont Blanc vient d’être retrouvée vivante 100m sous le sommet de l’Aiguille Verte, a 4000m d’altitude.

Gaëlle Cavalié était partie dans la nuit de lundi à Mardi pour effectuer le couloir Couturier et n’était pas été revue depuis.

L’alerte avait été déclenchée le jeudi, mais les conditions climatiques ont gêné les recherches.

Prêts depuis 5h ce matin, une équipe du PGHM a profité d’un créneau météo meilleur que prévu pour retrouver l’alpiniste 100m sous le sommet de l’Aiguille Verte (4102m).

En légère hypothermie mais vivante, il semble qu’elle ait été bloquée techniquement par les conditions. Elle semble ne souffrir que de gelures aux pieds.

Une histoire qui se termine bien après 4 nuits passées en altitude sans équipement de bivouac.

Le PGHM remercie toutes les personnes ayant apporté leur témoignage, ce qui a permis de confirmer entre autre l’itinéraire parcouru par la victime.

Laisser un commentaire

seize + 8 =