La montagne s’effondre-t-elle ?

Tunnel du Chambon, mont Granier, depuis le mois d’avril 2015 l’actualité est régulièrement marquée par des cas d’éboulements, plus ou moins graves. La montagne est-elle en train de s’écrouler ? Faut-il s’inquiéter ? Eléments de réponses.

En Isère, l’histoire des glissements de terrain a débuté bien avant les récents éboulements du tunnel du Chambon ou du Mont Granier. Le cas le plus emblématique reste peut-être celui des ruines de Séchilienne, qui, outre le fait d’être une montagne qui s’écroule, présente (ou présentait) un scénario de film catastrophe pour Grenoble et les habitants de la vallée.

Un éboulement de grande ampleur était en effet susceptible d’entraîner l’inondation de la vallée et un accident technologique majeur. Aujourd’hui heureusement, après 25 années d’observations, de mesures, et d’expertises, grâce aux moyens mis en œuvre, le risque a été revu à la baisse. Il semble pourtant que les ruines de Séchilienne aient toujours été le théâtre de chutes de blocs et d’éboulements plus ou moins importants. Idem pour la falaise du Prégentil, qui oscille entre éboulements et risques torrentiels selon les saisons. La situation est-elle normale ? Doit-on s’inquiéter des différentes chutes, plus ou moins importantes, dans nos montagnes ?….

En savoir plus…

Plus d’informations sur le site de l’Institut des risques majeurs

Laisser un commentaire

deux × 3 =