La neige de culture a-t-elle un impact sur l’environnement ?

« C’est une richesse de la montagne. Nous sommes le château d’eau des vallées, ce qui nous donne une responsabilité. »

Christian Pichoud, vice-président du conseil général de l’Isère, a qualifié la démarche sans tarder mardi matin à l’Hôtel du Département.

Dans son sillage, son collègue Charles Galvin a enchaîné : « L’étude (d’un coût de 180 000 €, NDLR) constitue un outil pour réaliser des investissements nécessaires à l’économie touristique tout en ayant le souci de protection de l’eau et de son environnement. »

En savoir plus….

Laisser un commentaire

1 × 4 =