La neige ralentit la progression de Kilian Jornet à l’Everest


Arrivés au camp de base, le 20 août dernier, le coureur des cimes espagnol Kilian Jornet et son équipe poursuivent leur acclimatation au pied de la face nord de l’Everest.

Une période de préparation à la haute altitude qui avait déjà commencé en juillet dans le massif du Mont-Blanc où le phénomène catalan s’était offert des journées d’alpinisme intense, au prix de deux ascensions du mont Blanc en moins de douze heures ou d’un enchaînement depuis Chamonix de l’éperon Frendo à l’aiguille du Midi et de l’arête Kufner au mont Maudit. Début août, l’ultra runner s’envolait pour le Népal, accompagné de son compatriote himalayiste Jordi Tosas et des guides français Sébastien Montaz et Vivian Bruchez qui doivent le filmer.

Lire l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.