La série noire continue dans les Alpes

*** Mort d’un guide de Chamonix dans le Valais
Il était aux environs de 11h30, hier, lorsque le drame s’est produit. Dans le secteur d’Ayer, près de Zinal, une avalanche a causé la mort d’un guide, basé dans la vallée de Chamonix, où il était également professeur d’éducation physique.
Jean-Noël Marty, 49 ans, encadrait cinq randonneurs en hors-piste dans le secteur du col d’Arpettes, en direction du Val d’Anniviers. Selon la police cantonale valaisanne, une coulée s’est déclenchée et a emporté le guide. 15 minutes plus tard, il était dégagé par ses clients dans un état grave.
Lire l’article


*** Emporté au pied du mont Dolent, un aspirant-guide alsacien se tue
Pierre Lentz, aspirant-guide alsacien de 42 ans, est décédé dans une avalanche lundi. Il évoluait dans un groupe composé de trois personnes, à 2 700 m. Venant de Suisse, ils étaient en train de traverser le versant du Col Petit Ferret, qui mène au pied du mont Dolent, où se trouve le refuge Fiorio. Ils marchaient à une trentaine de mètres de distance l’un de l’autre quand l’avalanche s’est déclenchée.
Malgré leur intervention rapide, les secours n’ont rien pu faire pour le sauver.
Lire l’article


***Deux alpinistes morts dans le massif du Canigou
Un couple d’alpinistes-randonneurs, porté disparu depuis mercredi dans le massif du Canigou, a été découvert mort ce jeudi matin. Le médecin perpignanais Aurore Delahaye, âgée de 32 ans, et son compagnon parisien, François Marolleau, 52 ans, avaient quitté le refuge de Marialles, à 1700 m d’altitude, sur le territoire communal de Casteil, lundi à 7h30. Aperçues par un autre randonneur dans la matinée, les deux personnes, qui pratiquaient l’alpinisme, ont été retrouvées, encordées, par le peloton de gendarmerie d’Osséja, après une chute évaluée à 200 voire 250 mètres.
Lire l’article


*** La montagne a été particulièrement meurtrière cet hiver 
Il y a eu déjà 38 décès…
Frédéric Jarry, chargé d’études à l’Anena (Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches) décrypte et explique les mauvais chiffres en montagne cet hiver.
Lire l’interview


*** Le PPR avalanche de Chamonix approuvé 11 ans après l’avalanche de Montroc
Deux ans après l’enquête publique et onze ans après l’avalanche qui, dans le haut de la vallée, avait emporté une quinzaine de chalets à Montroc, tuant 12 personnes, le préfet de Haute-Savoie a décidé de signer le nouveau plan de prévention des risques (PPR) dans son volet avalanche pour la commune de Chamonix, après maints débats entre les familles de victimes et les élus de la montagne.

L’affaire était sensible. C’est qu’au lendemain du drame de Montroc, les services de l’Etat avaient considérablement revu leur méthode pour appréhender le risque urbain avec une nouvelle génération de PPR.
Lire l’article


Laisser un commentaire

13 + 11 =