La traversée centrale des Pyrénées n’est pas au centre…..

La traversée centrale des Pyrénées ne sera sans doute pas cette à laquelle nous pouvions nous attendre. Le Pays-Basque semble bien être le premier et seul concerné par le réseau européen de lignes à grande vitesse comme en témoigne, entre autre, ce communiqué du collectif « ASCAIN LGV NI ICI NI AILLEURS » dont le slogan ressemble à s’y méprendre à celui d’ACTIVAL pour la vallée des Gaves


 


 


REACTION DU COLLECTIF « ASCAIN LGV NI ICI NI AILLEURS »


 


Le Collectif Ascain LGV NI ICI NI AILLEURS prend acte du choix de fuseaux de Réseau Ferré de France concernant le projet de LGV Sud Europe Atlantique.


 


Nous réaffirmons notre totale opposition à  ce projet, car si pour la commune d’ASCAIN le tracé à l’Est est abandonné, épargnant en grande partie le Massif protégé de la RHUNE, le tracé à l’Ouest de la commune touche de nombreux  particuliers, des exploitations agricoles, la zone artisanale de Lanzelai ainsi que les barthes de la Nivelle classées Natura 2000.


 


·        Car  INUTILE, bâti sur le postulat de la saturation de la voie existante dans les prochaines années et de la nécessité de la construction d’une LGV. Ceci est un MENSONGE car deux études réalisées par des cabinets indépendants, dont l’étude Citec de 2009, démontrent le contraire et affirment que les voies existantes peuvent absorber la totalité du trafic pour les 50 prochaines  années.


 


·        Car DESTRUCTEUR pour l’environnement, avec atteinte de la biodiversité, des écosystèmes forestiers et aquatiques. A-t-on évalué seulement le bilan carbone d’un tel projet avec ces tunnels, ces remblais, ces tranchées et ces viaducs ? Projet par ailleurs destructeur pour l’agriculture, pour l’économie locale, pour les liens sociaux. L’évolution technologique  ne vaut que si elle prend en compte l’homme dans son environnement, on peut alors parler de progrès, mais si elle n’intéresse que l’homme au dépend de son environnement, c’est alors une régression. Alors halte aux projets destructeurs.


 


·        Car COUTEUX, avec encore et toujours plus d’emprunts pour l’Etat, les Régions et les Communes, emprunts que nous paierons mais que nos enfants paieront également.


 


Pour toutes ces raisons, nous appelons tous les AZKAINDAR, au côté du CADE et toutes les associations des communes touchées, à participer massivement  au rassemblement transfrontalier du 23 janvier 2010, 16h00 à HENDAYE,  contre ce projet de LGV Sud Ouest Atlantique.


 


Source : communiqué de presse du11 janvier 2010 (transmis par mail)


 

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.