L’alpinisme comme outil de protestation politique

Une trentaine d’alpinistes s’apprêtent à gravir plusieurs sommets des Alpes ce week-end et à reconstituer demain un tableau de Delacroix sur la Mer de Glace, ‘La liberté guidant le peuple’, pour protester contre un gouvernement qu’ils ne jugent ‘pas digne’.

‘Pour prendre de la hauteur par rapport au climat et aux débats nauséabonds installés par notre gouvernement, nous avons décidé d’aller symboliquement à la reconquête de la République par les sommets’, a dit à l’AFP le guide de haute-montagne Yannick Vallençant, organisateur de la manifestation. Il s’agit, selon lui, d’un ‘ras-le-bol’ face ‘aux dernières mesures d’expulsion des Roms, aux pratiques d’intrusion dans les procédures judiciaires, aux préférences fiscales accordées à certains donateurs de l’UMP, au refus de lever le secret-défense sur l’attentat de Karachi’.

Il juge également ‘lamentable’ l’utilisation de l’alpinisme ‘à des fins de promotion personnelle, comme si c’était un gage de vertu’, déplorant la médiatisation des ascensions du ministre du Travail Eric Woerth ou du ministre de l’Industrie Christian Estrosi.


Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.