L’ambassadeur Ferrino Matteo della Bordella se rend chez Ogre au Karakoram

Matteo della Bordella et ses compagnons François Cazzanelli, Silvan Schüpbach et Symon Welfringer ont entamé la marche d’approche qui les mènera devant les 7285 mètres de l’Ogre, l’une des montagnes les plus belles et les plus difficiles du Karakorum, au Pakistan.

Matteo della Bordella n’a aucun doute :
« Ce projet représente une évolution de mon alpinisme, un pas au-delà de ce que j’ai fait jusqu’à présent. Je vois Ogre comme une montagne aussi verticale et difficile que le Cerro Torre, mais très haute ! »

L’alpiniste, membre des Ragni di Lecco et du Club Alpin Académique Italien, a été au cours de la dernière décennie le protagoniste d’ascensions aux plus hauts niveaux du monde, comme la récente première ascension en style alpin de la face est du Cerro Torre. en Patagonie, ou la nouvelle voie difficile ouverte sur la grande face de la Siren Tower au Groenland. Des ascensions toujours réalisées sous le signe d’une approche légère et « par des moyens équitables », respectueuse de la montagne et du contexte naturel dans lequel elle s’inscrit ; un style pour lequel Matteo a trouvé un soutien précieux dans sa collaboration avec Ferrino, qui met à sa disposition le meilleur de son équipement technique. Mais pour lui aussi, l’expédition vers l’Ogre, qui vient juste de démarrer, constitue certainement un défi novateur et plus exigeant que celui qu’il a pu relever jusqu’à présent. L’histoire de cette montagne, entrée dans les légendes de la grande montagne, en dit long. A ce jour, seules trois équipes d’escalade ont pu atteindre son sommet. Les premiers à gravir l’Ogre, à 7 285 mètres, furent les alpinistes britanniques Chris Bonington et Doug Scott en 1977, qui furent les protagonistes d’une descente épique et tragique après un accident qui provoqua la fracture des deux jambes de Scott. Ce n’est qu’en 2001 que le groupe dirigé par la star allemande Thomas Huber réussit à répéter l’exploit des deux pionniers britanniques, tandis qu’en 2013 les grimpeurs américains Hayden Kennedy et Kyle Dempster réalisent leur troisième ascension, ouvrant une nouvelle voie sur la face sud, qui leur a valu le Piolet d’Or, l’Oscar de l’alpinisme. Pour affronter cette nouvelle aventure, Matteo aura à ses côtés un trio de compagnons soudés et très talentueux. À ses côtés, en effet, il y a le guide du Cervin François Cazzanelli, protagoniste ces dernières années de splendides ascensions de vitesse en haute altitude, le Suisse Silvan Schüpbach et le Français Symon Welfringer, avec qui l’alpiniste italien a déjà partagé plusieurs ascensions et expéditions. Dans les prochains jours, Matteo et ses compagnons termineront le trek jusqu’au camp de base d’Ogre et disposeront ensuite du mois de juillet pour s’acclimater, détailler leur itinéraire d’ascension et trouver les bonnes conditions météorologiques pour tenter le sommet.

« Nous souhaitons bonne chance à Matteo et à ses compagnons », a-t-il déclaré.
commente Anna Ferrino, PDG de Ferrino.
« Nous suivrons avec appréhension leur aventure, bel exemple de la façon dont, aujourd’hui encore, l’alpinisme peut s’ouvrir à des défis toujours nouveaux sous le signe de l’exploration et de la découverte. Nous espérons que notre sac à dos Instinct 45 pourra accompagner Matteo jusqu’au sommet et que la tente Blizzard II que nous lui avons fournie lui offrira, ainsi qu’à ses compagnons, abri et confort pour recharger leurs batteries lors d’une ascension aussi longue et difficile.

Info: www.ferrino.it

Laisser un commentaire

5 × deux =