L’Aragon veut des ours des Asturies dans les Pyrénées : une affaire de gros sous en période de crise

Il est assez surprenant de constater que l’Espagne a des difficultés financières. En effet, un débat est en cours entre l’Aragon qui veut des ours des Asturies qui ne veut pas en donner et le gouvernement de Madrid qui engage, comme nous l’avions annoncé le 7 août dernier, un vaste plan d’introduction financé par l’Europe. Mais quand l’Espagne n’a pas d’argent avec un taux de chômage impressionnant, elle va en chercher chez les voisins, c’est à dire l’Europe.

Le plan de restauration de l’ours resté ‘secret’ jusqu’à fin août et que nous avions dévoilé sur Tarbes-Infos commence à livrer toutes ses phases. Dans un communiqué (ci-joint), l’ADDIP, coordination pyrénéenne hostile aux introductions, dénonce ‘l’ours … aux œufs d’or !’. Dans un précédent article, nous avions montré comment deux associations de protection de l’ours espagnoles se chamaillaient pour des subventions. Là, la ficelle est encore plus grosse avec l’argent de l’Europe sur la base de 14 millions d’Euros. ‘C’est bien une question de gros sous qui motive tout le monde’ nous dit l’ADDIP en précisant : ‘ tout semble bon pour passer à la caisse Europe, et l’ours devient une vraie poule aux œufs d’or !’

En savoir plus…..

Laisser un commentaire

16 − sept =