L’Argentine sous la cendre

Une grande partie de l’Argentine s’est réveillée sous la cendre depuis l’explosion du volcan Puyehue (Chili) il y a quelques jours.
Après avoir affecté la région des lacs (5cm de cendre a Bariloche, 2cm à San Martin de los Andes, 35cm a Villa la Angostura et Ingeniero Jacobacci), le nuage, poussé par les vents, est venu recouvrir une bonne partie du pays.
San raphael, San Luis, Rawson, Puerto Madryn et maintenant Buenos Aires sont touchés.
Les vols depuis et vers la capitale argentine sont suspendus.
Les transports terrestre dans la région de Neuquen/Rio Negro fonctionnent au gré de la visibilité.

Les candidats à un hiver austral devront donc patienter.

Bariloche s’est réveillé ce matin sans éléctricité. Une panne qui a duré 14h.
Un vent violent balaye la région et la pluie mélée de cendres génère une boue qui bouche les canalisations et provoque des inondations. Suivant la quantité de cendres, leur poids peut présenter un danger pour les maisons les plus précaires.

Aucune victime n’est à déploré mais des milliers de personnes ont été évacuées côté chilien et dans les zones argentines les plus proches du volcan.

Le paso cardenal Samoré, second plus important axe de communication entre l’Argentine et le chili reste fermé.

Phot : le panache de fumée au premier jour de l’explosion.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.