Le bapt?me des ours dans les Pyr?n?es ridiculis? par l?ADDIP

L’association ADET-Pays de l’ours qui milite en faveur des
ours dans les Pyr?n?es ne rencontre pas une grosse adh?sion de la part des pyr?n?ens. Touchant d’importantes subvention du Minist?re
de l’Ecologie (120 000 euros ces derni?res ann?es) elle tente de compenser cette d?safection par des actions m?diatiques pour marquer les esprits. Accompagn?e par l’association
Ferus, ces deux associations sont ? l?origine du bapt?me des ours comme en t?moigne
cet
historique ?tabli par l?ADET.

? Bapt?me ?, un terme inappropri?

Contact? par t?l?phone, l’un des responsables
de l?ADDIP ne m?che pas ses mots : ? En m?me temps, je trouve que ce
bapt?me des oursons r?v?le de fa?on extraordinaire la v?ritable dimension de
cette ?cologie, qui est d?ordre religieux ? ?
Et de nous rappeler une
d?finition qu?il a trouv? sur Internet :
? Le bapt?me est un rite ou un
sacrement symbolisant la nouvelle vie du
croyant chr?tien qui suppose de plonger dans un liquide ?.
Le?on
donn?e, ce responsable associatif nous pr?cise : ? Non seulement ils ne connaissent rien en zoologie, en biodiversit?,
en protection de l?environnement mais en plus ils n?emploient pas les bons mots
en fran?ais. Difficile des comprendre et de se faire comprendre de ces gens-l?.
Ils ont besoin de retourner ? l??cole mais ce sont eux qui ont la pr?tention de
tout nous apprendre ? nous paysans? pauvre paysan ! ?
(1)

Le ? bapt?me
des ours ?, une tentative de coup m?diatique bien d?risoire

C?est en novembre 2012 qu?est lanc?e une campagne pour
trouver un nom ? 3 oursons d?j? grands n?s au printemps 2011
. Cette op?ration est lanc?e avec l’appui du journal M?tro. Selon le
communiqu? de l?ADET, 20 000
r?ponses sont parvenues qui, curieusement, semblent s??tre concentr?es sur 3
noms.

Si l?initiative ?tait connue dans les Pyr?n?es, elle n?est
apparue que comme une anecdote d?risoire
suppl?mentaire autour de l?ours. Une affaire qui n?a pas fait couler beaucoup
d?encre et qui n?a nullement mobiliser les ?nergies. En terme plus clair, les
pyr?n?ens ? s?en foutent ?
et pour beaucoup ? c?est une affaire
d??colo ?
c?est-?-dire une affaire qui ne les concerne pas. L?op?ration s?est ainsi retrouv?e dans la
rubrique des faits divers des journaux locaux, dans l’indiff?rence; L’int?r?t de baptiser des ourson n’a pas ?t? per?u et la dimension id?ologique et mystique a ?g?t comme un repoussoir

D??chec en
?chec

Un bapt?me de plus? pour des ours de plus? C?est sans doute
ce dernier point qui marque et qui heurte. D?penser plus de 2.5 millions d?Euros
par an pour entretenir 22 (version fran?aise) ? 32 (version catalane) ours dont l’avenir semble plus que pr?caire, apparait un peu gros et difficile ? accepter
alors que l?on ferme ?coles et services publics dans les vall?es, et que l?on
voit dispara?tre jusqu?au m?decin, sujet autrement plus s?rieux pour l?avenir
des pyr?n?ens que la vie d?un ours. Il est
tout aussi difficile d?accepter que des associations comme l?ADET per?oivent des aides jusqu?? 120 000 euros par an
pour soutenir la pr?sence de ces animaux alors que le travail des f?d?rations de chasseurs dans la r?gulation des pr?dateurs n’est pas reconnue et m?me critiqu?e. Les tentatives d’acceptation des politiques d’introduction se sont syst?matiquement sold?es par des ?checs du fait du manque de connaissance de la culture paysanne et locale. L’appelation ? broutard du Pays de l?ours ? parait bien d?risoire et
peu s?rieuse ? c?t? d?autres d?marches de
qualit? et de maintien des exploitations de montagne. M?me chose au niveau
tourisme, d?veloppement ?conomique, etc?. et, selon les chasseurs de
Saint-B?at, partenaires de l?introduction
de 1996, ? aucune promesse tenue ?.

Des
bapt?mes ?tonnants

C’est donc ? coup d’op?rations m?diatiques que ces associations tentent d’exister comme la manifestation de de 5 peluches sur le Pont de l?Alma ou de p?titions plus ou moins r?p?titives et dont les signatures sont r?colt?es bien loin du massif.
C’est finalement UN seul parrain qui sera ?lu. D?c?d? il y
a un an, ce haut fonctionnaire du Minist?re
de l?Ecologie

ce personnage controvers? est consid?r? par beaucoup comme l’artisant des importations d?ours, celui qui d?cidait du sort des pyr?n?ens
sans que ceux-ci puisse y mettre un nom, un visage, un son.
Cette action est encore au mieux une maladresse, au pire une provocation faite aupr?s des paysans pyr?n?ens.

L?ADDIP en
rigole?.

Une telle initiative amuse dans les rangs de la coordination pyr?n?enne. Dans
un communiqu? du 17 janvier

elle ?crit : ? On s?inqui?tait,
oui m?me nous, comment causer si les nouveaux Nounours n??taient pas baptis?s ? ?

Et elle note que : ? En fin ?a
y est, ILS L?ONT FAIT !!! Mais vraiment tout seuls ?
. Vraiment seule?.
Elle note que 20 000 r?ponses sur plus de 65 millions de fran?ais, cela ne
repr?sente pas grand-chose. C?est bien le signe que l?ours n?int?resse pas
grand monde en notant que : ? Finalement
0,0304 % ?
de fran?ais qui r?pondent, ? ?a rassure sur l??tat du pays ?.

Des
r?actions hostiles

A la publication de cet ?tonnant bapt?me au c?r?monial
m?diatique, des r?actions rapides se sont fait entendre. Le premier ? d?gainer
a ?t? Fr?d?ric Nihous, Pr?sident de CPNT,

? le mouvement de la
ruralit? ?. Pour le leader de chasse, p?che, nature et traditions : ? N’y a-t-il rien de plus urgent et
important ? faire actuellement dans ce pays que de se triturer les m?ninges
pour trouver des pr?noms aux trois oursons des Pyr?n?es ? ?
Et de
rappeler les diverses contraintes qui s?abattent sur les fran?ais tout en pr?cisant :
? Les ruraux des Pyr?n?es se voient
devenir les grands oubli?s de la politique gouvernementale et voient s’?loigner
les perspectives de d?veloppement et d’infrastructures ?
.

Jacques B?hague, conseiller g?n?ral du Pays Toy,
canton des Hautes-Pyr?n?es particuli?rement touch? par les pr?dations d?ours
qualifie l??v?nement de : ? Ind?cent
et grotesque ?.
Et il pr?cise : ? A une p?riode difficile pour tous les fran?ais, par cette
provocation nous montrer une certaine normalit?, une banalit? ? d?penser des
millions d’Euros pour entretenir et imposer quelques ours import?s de Slov?nie
sans qu’ils aient, dans les Pyr?n?es, le moindre avenir rel?ve de l?ind?cence ?.

Il fait ?galement allusion au fameux Parrain, Gilbert Simon,

sans jamais le citer tout en parlant de scandale : ?Le CV du parrain expos? par l’ADET apporte la preuve que depuis 30
ans, il y a confusion des genres entre certains hauts fonctionnaires de l’Etat
et des associations militantes ?.

Louis Dollo

(1) Apr?s recherche,
nous avons trouv? cette d?finition de Bapt?me :
? Le bapt?me (du verbe grec
ancien Βαπτίζειν baptizein,
fr?quentatif du verbe Βάπτειν baptein,
? plonger dans un liquide ?) est un rite ou un sacrement symbolisant la
nouvelle vie du croyant chr?tien. Morts par rapport ? leur ancienne vie
caract?ris?e par le p?ch?, les nouveaux chr?tiens ressuscitent dans une
nouvelle et ?ternelle vie avec Christ. ?

(2)
Lire l?ouvrage
de David Ch?trit : La r?introduction de l?ours ? L?histoire d?une
manipulation

Laisser un commentaire

5 + dix =