Le patron d’Allibert remercié

Gérard Guerrier est un visage, un nom et une personnalité bien connus dans le milieu du voyage aventure. Son regard, croisant géopolitique et itinérance, son éloquence et son expérience sont prisés du grand public, notamment avec la montée du terrorisme dans les régions parcourues par les trekkeurs.
Forcément, son départ de l’exécutif de la société basée à Chapareillan (Isère) ne va pas manquer d’être commenté dans le microcosme.

Référent sécurité en France pour les agences spécialisées, en lien étroit avec le Quai d’Orsay, ce passionné d’exploration a ouvert des itinéraires inédits des Alpes à la Sibérie. Il était directeur général d’Allibert-Trekking depuis 2006 et ce jusqu’à ce milieu de semaine. Une « quasi » décennie à reformater la marque familiale aux nouvelles technologies de l’information (Internet), tout en s’efforçant de préserver l’esprit d’origine « guide par passion».
Ce mercredi, on apprenait de sources concordantes que cette figure emblématique de la marche aux quatre coins du monde venait d’être licenciée, alors qu’un courriel était adressé aux salariés. L’intéressé n’a pas souhaité s’exprimer sur les raisons de son départ. Ce même jour, sur son compte Facebook, il postait les célèbres vers du poème d’Eluard « Liberté ».

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.