Le secours au coeur d’une bataille dans les Alpes Maritimes

Entre Méditerranée et Mercantour, là où les Alpes se jettent dans la mer, PGHM et CRS sont réduits au chômage technique. Les acteurs historiques du secours en montagne reprochent aux pompiers de leur voler les missions sur leur terrain de prédilection, depuis que ces derniers centralisent les alertes. La situation confine à la caricature et repose la lancinante question du coût du système français à géométrie variable…

Entre Cannes, d’où décolle Dragon 06, l’hélicoptère de la Sécurité civile, et le mont Gélas (3143 m), où culmine le département, le baromètre est fixé à l’orage pour les hommes du secours en montagne. Après plusieurs coups de tonnerre depuis 2013, il a éclaté au grand jour en novembre dernier, lorsque les CRS avaient manifesté devant la préfecture à Nice. Une première en France. Motif avancé d’un courroux mûri : les pompiers du Groupe d’intervention en milieu périlleux (GMP) font désormais main basse sur leur théâtre d’opération.

A lire

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.