Le ski français épinglé par la Cour des comptes

Alors que le directeur du nordique Nicolas Michaud vient d’annoncer avec fracas sa démission de son poste pour un manque de budget alloué aux disciplines qu’il chapeautait, la Cour des comptes vient de rendre public un référé sur les comptes et la gestion de la Fédération française de ski pour les exercices 2003 à 2011 et de l’Ecole nationale des sports de montagne (regroupant le Centre national de ski nordique de Prémanon et l’Ecole nationale de ski et d’alpinisme de Chamonix) sur la période 2007 à 2012.

Le principal enseignement, dévoilé par nos confrères du site LeMonde.fr n’est pas réjouissant pour le ski français. En relevant que la FFS et l’ENSM restent « excessivement » dépendantes des subventions étatiques, la Cour rappelle que, dans un rapport publié en janvier 2013, elle avait recommandé « une réduction du soutien de l’État aux fédérations sportives, notamment lorsque la fédération se trouve dans un environnement qui lui permet d’avoir accès à des ressources financières privées importantes. Or la FFS, fédération sportive qui perçoit la subvention la plus importante dans le cadre des conventions d’objectifs passées avec l’État, se trouve précisément dans cette situation. Les grands opérateurs du “monde blanc” sont prospères et bénéficient des retombées liées aux performances du ski français et à la bonne formation des professionnels de la montagne, mais ne participent pas assez au financement de la fédération. Les conditions sont donc aujourd’hui réunies pour réduire les subventions qui sont accordées à la FFS sans que ses activités en soient affectées.»

En savoir plus….

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.