Les 14+3=17 sommets de plus de 8000m

Il est communément admis que la planète compte 14 sommets de plus de 8000m. Cela a notamment donné lieu à un challenge consistant à les gravir tous, avec ou sans oxygène. Mais voilà que des scientifiques et géographes chinois viennent semer la zizanie dans le petit monde de l’himalayisme.

En établissant la côte de l’Annapurna Est (Népal) a 8103m, celle de l’Annapurna central (frontière Chie/Cachemire indien) a 8011m et celle du Shishapangma Occidental (Tibet) à 8008m, ils ont décidé de les inclure comme sommets à part entière établissant la liste des sommets de plus de 8000m à 17.

Selon M. Mi Desheng de l’Institut de recherche sur l’environnement et d’ingénieurerie de l’Académie des Sciences chinois, ces résultats seront bientôt publiés dans un ‘Atlas Mondial des montagnes enneigées de 8000m d’altitude’.

Si ces résultats sont acceptés par la communauté internationale, un nouveau challenge devrait rapidement voir le jour : celui de gravir les 17 sommets de plus de 8000m du globe.

La course aux 14x8000m

Une compétition s’est installée entre les grimpeurs de haut niveau pour celui qui serait le premier à gravir les 14 sommets. C’est finalement l’Italien Reinhold Messner qui fut le premier en 1986. Les autres compétiteurs sont le Polonais Jerzy Kukuczka, l’Autrichien Kurt Diemberger, l’Allemand Michel Dacher et les Suisses Marcel Rüedi et Erhard Loretan.

En mai 2012, 29 alpinistes (27 hommes et 2 femmes) ont réussi l’ascension des quatorze « 8 000 » et treize d’entre eux y sont parvenus sans jamais avoir utilisé d’oxygène artificiel.

L’Espagnole Edurne Pasaban est la première femme alpiniste à avoir gravi les 14 sommets de plus de huit mille mètres, le 17 mai 2010, en arrivant au sommet de Shishapangma : elle avait commencé cette compétition en 2001. En avril 2010, la Sud-Coréenne Oh Eun-sun s’était présentée comme la première femme à accomplir cet exploit. Mais les soupçons sur son ascension du Kangchenjunga, mise en doute par la fédération coréenne d’alpinisme et considérée comme ‘contestée’ par la spécialiste de l’himalayisme Elizabeth Hawley, ont conduit à ne lui reconnaître, pour le moment, que 13 sommets atteints.

Edurne Pasaban a fait usage à deux reprises d’un apport d’oxygène artificiel (notamment pour l’ascension de l’Everest), alors que le challenge consistant, pour une femme, à boucler les quatorze 8 000 sans assistance respiratoire a été réussi par Gerlinde Kaltenbrunner, qui termina par l’ascension du K2 le 23 août 2011.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.