Les glaciers d’Alaska fondent moins vite que prévu

En utilisant des images satellitaires, une équipe franco-canadienne montre que les glaciers d’Alaska ont fondu moins vite entre 1962 et 2006 qu’estimé précédemment, selon une étude publiée dimanche par la revue scientifique Nature geoscience.
Durant cette période, les glaciers d’Alaska ont perdu environ 42 km3 (42 milliards de m3) d’eau par an, ce qui a contribué au relèvement du niveau des mers à raison de 0,12 millimètre par an, ‘soit 34% de moins que ce qui avait été estimé auparavant’, selon Etienne Berthier (CNRS/université de Toulouse, France) et ses collègues.
L’amincissement des glaciers s’avère très hétérogène, d’où la difficulté d’aboutir à une estimation globale.


Lire l’article


Photo C.Larcher/CWN/Kairn.com

Laisser un commentaire

12 + 6 =