Les élus de montagne défendent leur place dans le nouvel acte de la décentralisation

L’Association nationale des élus de montage (Anem) organise les 25 et 26 octobre 2012 son 28e congrès à Bastelica, en Corse (notre photo). Au programme : des réflexions autour du nouvel acte de la décentralisation, de l’accès aux soins et des perspectives européennes. A cette occasion, Vincent Descoeur, son président, fait le point sur les attentes de l’association sur ces différents sujets.
….
Localtis : Quelles sont les préoccupations actuelles des élus de montagne ?


Vincent Descoeur : Actuellement, la question centrale est la place de la montagne dans la prochaine réorganisation territoriale. L’Anem a été très présente lors de la précédente réforme. Elle était précurseur en matière d’intercommunalité, elle a défendu des spécificités, comme les financements croisés, et elle s’interroge maintenant plus que d’autres sur la place du département car il est garant de la cohésion territoriale. Il y a notamment en question le mode de scrutin. Tout système qui éloignerait les populations de nos territoires des processus de décision nous inquiéterait… Nous attendons d’en savoir plus concernant le nouvel acte de la décentralisation. Pour le moment, le département a été confirmé mais pas conforté, et on a entendu François Hollande parler d’une plus grande spécialisation pour les départements plutôt qu’un rôle dans l’aménagement du territoire.


En savoir plus…..

Laisser un commentaire

15 − treize =