Les (skieurs) alpinistes sont ils irresponsables ?????

Les (skieurs) alpinistes sont ils irresponsables ?????

Dans la préparation d’une sortie de ski/alpinisme, la prise d’information antérieure à la sortie est primordiale.

Météo, bulletins avalanches, cartes, itinéraires, difficultés etc.

Là, on rentre sans le savoir (ou en le sachant) dans la méthode Munter.

Depuis peu, se sont rajoutées les informations internet. Les sites « spécialisés » faits par des « non- spécialistes » ou des sites amateurs.

A ma connaissance, aucun site fait par des professionnels.

Le but de ces sites est d’apporter une information au combien importante sur les conditions de la sortie. Là on rentre dans le subjectif car une information si gentiment donnée n’est que le ressenti d’une (ou plusieurs) personnes et ce ressenti est automatiquement influencé par, son niveau, son matériel, sa condition physique ou les conditions du moment.

Enormément de subjectivité.

Bref ces sites ou l’on se la raconte sont (hélas) devenus incontournables.

Notre société où l’information est consommée sans critique et sans jugement l’y encourage sans modération.

Mais je me dis quand même, qu’un risque évident sur un itinéraire sera toujours signalé et permettra d’éviter le pire tant et si peu que l’on lise ces « informations » avec un peu de légèreté.

Mais revenons à la préparation de notre sortie du jour et…. pas n’importe laquelle.

Lorsque la sortie est bien préparée, il ne reste plus qu’à la faire.

Calculer son horaire, se lever, et…. partir.

Après avoir fait la « Traversée Héroïque » la veille ce sera « Les Chorums Olympiques » au Grand Ferrand.

Dans sa méthode, Munter parle de signes perceptibles par la vue et par l’ouïe. Bref si je vois ou si j’entends quelque chose je me méfie….

Lire l’article

Laisser un commentaire

quatre × 2 =