Les touristes chinois s’en prennent maintenant à l’Everest

Des touristes chinois reviennent à la une des médias pour de mauvaises raisons : certains de leurs compatriotes ont ajouté le mont Everest à la liste des sites du patrimoine mondial qu’ils ont endommagés. Au camp de base situé à 5200 mètres d’altitude, ils ont laissé des graffiti et des messages tels que “Je suis ici”. Une catastrophe pour l’environnement naturel de la montagne, rapporte le South China Morning Post. La Chine a déjà réagi et publiera une liste noire indiquant les noms de personnes responsables de vandalisme.

A lire

Laisser un commentaire

trois × quatre =