L’espoir diminue pour les deux alpinistes bloqués aux Grandes Jorasses

Depuis mercredi, un guide et sa cliente sont piégés à 4 050 m d’altitude, dans le massif du Mont-Blanc.Les tempêtes de neige, les risques d’avalanche et le brouillard ont contrecarré les tentatives de sauvetage.

Leurs proches et les alpinistes savoyards répètent pour conjurer le sort : « Ils sont expérimentés et bien équipés. » Depuis mercredi après-midi, le guide Olivier Sourzac, 47 ans, et sa cliente, Charlotte Demetz, une Parisienne de 44 ans, sont coincés dans la pente du Linceul, à 150 m environ sous la pointe Walker, le sommet des Grandes Jorasses. Les contacts téléphoniques sont coupés depuis vendredi après-midi, le portable du guide n’ayant plus de batterie.


Photo de trou à neige (C.Larcher/cwn/kairn.com)

Laisser un commentaire

dix-huit − neuf =