L’immobilier de montagne marque le pas

L’enneigement exceptionnel des stations de sports d’hiver ne sera pas suffisant pour redorer un marché immobilier en perte de vitesse. Car si les touristes sont au rendez-vous, les acheteurs, eux, se font moins pressants. ‘Les acquéreurs sont très hésitants quant à la concrétisation de leur projet’, explique Grégory Monod, le président de la Fnaim des deux Savoies, qui évalue la baisse d’activité autour de 30 %.

L’immobilier de montagne marque donc le pas.

Lire l’article sur Le Monde (accès payant)

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.