L’International Snow Science Workshop au paravalanche de Taconnaz au Pays du Mont-Blanc

La manifestation, qui réunit 600 scientifiques et professionnels de la montagne, s’est délocalisée au Pays du Mont-Blanc, le temps d’examiner le paravalanche du Taconnaz.

‘Chamonix est un laboratoire du risque’, lance Jean-Louis Verdier, adjoint au maire. Le décor est planté pour cette visite assez exceptionnelle. Le gratin des observateurs de la montagne dans le monde est au pied du paravalanche de Tacconaz. Ce déplacement de Grenoble à Chamonix était prévu dans le programme du congrès international.

Le paravalanche, lieu de protection et d’observation


Le paravalanche de Tacconaz est le plus grand du monde. Il n’a pas été choisi par hasard par les organisateurs de l’International Snow Science Workshop. En 1991, le couloir de Taconnaz avait été équipé d’un dispositif de protections avec des dents en béton armé, des tas ‘freineurs’ et des digues. Ce dispositif, suite à un débordement en 1999, a été redimensionné pour un événement centennal. Il est depuis devenu un lieu d’observation des avalanches. Trois tas ‘freineurs’ de 7m de haut ont été équipés de capteurs de pression et de capteurs de vitesse. L’enregistrement des données est déclenché par l’impact d’une avalanche sur les tas.

Voir l’article


Laisser un commentaire

17 − cinq =