L’Open Altitoy Ternua, une compétition basque au coeur des Pyrénées françaises

a 6eme édition de l’ALTITOY 2013 se fera sous la neige. Après des chutes importantes fin janvier, il aura fallu profondément modifier les deux itinéraires du samedi et du dimanche. Pour une arrivée prévue initialement au Pic du Midi (2877m), Grand site de Midi-Pyrénées, ce sera en définitive l’Ayré, plus modeste mais grand par la beauté du paysage. Et, samedi matin, plutôt que partir de la place du village de Luz, se sera à Betpouey, à l’arrière du village, dans une prairie enneigée.

Peu importe. L’épreuve sportive s’est déroulée, plutôt bien pour cette première journée quelque peu perturbée. Depuis le village de Betpouey, c’est la montée au Mount Agut, sommet bien connu des randonneurs les jours de neige instable, la traversée du Plateau de la Lumière et l’arrivée au Pic de l’Ayré, terminus du célèbre funiculaire (Funitoy) dont nous attendons tous la réouverture. Le dénivelé sera un peu moins important mais l’épreuve reste d’un bon niveau pour des compétiteurs de classe internationale sur le parcours « Elite » dont la plupart se préparent pour les tout prochains championnats du monde au Pays des Ecrins.

Des grands champions en première ligne

Chez les Elites, les premières sont la française Laetitia Roux (5 titres de Championne du Monde) qui n’est plus à présenter avec la catalane Mireia Miro. Deux championnes, amies dans la vie, qui s’étaient déjà distinguées en coupe du monde à Gavarnie, souvent concurrentes en compétition, c’est le cas en coupe du monde et ce sera le cas aux prochains championnats du monde, qui font équipe dans une compétition sans enjeu, pour s’entrainer et s’affronter à égalité. Excellent état d’esprit sportif qui mérite d’être salué.

Chez les garçons, c’est William Bon Mardion, le champion d’Arêches-Beaufort qui accumule les podium depuis quelques années, Champion d’Europe en titre qui fait équipe avec un autre membre de l’équipe de France, Mathéo Jacquemoud, vice-champion d’Europe 2011 également sélectionné en Equipe de France pour les prochains championnats du monde.

Et dimanche ?

Il a encore neigée avant le départ de ce matin. Chaque jour, les organisateurs et les traceurs doivent apprécier les conditions météo et nivologiques du parcours afin de garantir le maximum de sécurité pour les compétiteurs. A défaut, prendre la décision, toujours difficile d’annuler. Le parcours de remplacement prévu doit partir de Luz-Saint-Sauveur, monter au Pic de Bergons, redescendre dans la vallée pour remonter à la hourquette de Mount Agut puis une spectaculaire descente de 1 200 mètres jusqu’à l’arrivée….. Souhaitons que le soleil annoncé soit au rendez-vous…

Laisser un commentaire

2 + 11 =