Loup dans les Vosgs : « Si rien n’est fait, 2013 sera une année catastrophique »

Dominique Humbert, président de « Biodiversit’haies 88 », souhaite mettre sur pied des tables rondes, avec le soutien des communes, pour aborder le problème du loup.


Depuis l’an dernier, de nombreuses associations écologistes guettent de près la problématique du loup dans le département. Bien entendu, leur objectif est loin d’être celui partagé par les éleveurs de moutons. Mais de là à aller au clash, il y a un pas qui n’est, fort heureusement, pas franchi.


Et à écouter le discours de Dominique Humbert, président de « Biodiversit’haies 88 », ce serait même plutôt le contraire : « On s’est tenu à l’écart du problème du loup pour ne pas tomber dans cette idée d’opposition d’intérêts. Maintenant, ce que nous souhaitons, c’est trouver des solutions pour que loup et éleveurs puissent cohabiter car de toute manière, ce grand prédateur est appelé à prospérer dans les Vosges. »


En savoir plus….

Laisser un commentaire

deux × 4 =