Mon pays, c’est l’hiver : collloque organisé par la revue ‘L’Alpe’ et ‘Montanéa-Chambéry Promotion le jeudi 18 novembre 2010

collloque organisé par la revue ‘L’Alpe’ et ‘Montanéa-Chambéry Promotion le jeudi 18 novembre 2010, au centre des congrès Le Manège, à Chambéry

PROGRAMME
Mon pays, ce n’est pas un pays ! Tous ceux qui vivent en montagne pourraient paraphraser le poète québécois Gilles Vigneault. Car avant d’être de France, d’Italie ou de Suisse, les gens de l’alpe sont d’abord gens de l’hiver, de la neige et du froid.
« Sept mois d’hiver, cinq mois d’enfer… », disaient les anciens. La saison froide a toujours marqué (et marque aujourd’hui encore, mais de façon radicalement différente) les travaux et les jours des habitants des Alpes. Avec la pente, avec le froid, l’hiver alpin a induit des modes de vie et des comportements dans de nombreux domaines : agriculture, habitat, vie sociale, exploitation de la montagne, migrations, rites et fêtes. Des caractéristiques que l’on retrouve dans nombre d’autres régions, en particulier septentrionales comme la Scandinavie, le Québec ou la Russie. Hier, les sports (d’hiver, encore…) ont pris momentanément le relais d’une difficile économie rurale de subsistance. Mais qu’en sera-t-il demain si la neige venait à manquer ? Un dossier d’une brûlante actualité !

ANIMATEUR DE SEANCE : Pascal KOBER,
Rédacteur en chef de la revue L’Alpe

9 h 00 – 9 h 25
UN TRAIN DES NEIGES POUR ARTÈRE VITALE
Prisonniers des neiges pendant de longs mois, les habitants de Vallorcine (Haute-Savoie) sortent de leur isolement en 1907. Avec l’arrivée du train à Chamonix, un tunnel relie enfin cette vallée enclavée au reste du monde.
Pierre-Louis ROY, passionné par l’histoire de la montagne, il travaille à la direction de la stratégie de la SNCF. Collectionneur et photographe, il est l’auteur de L’Aiguille du Midi et L’invention du téléphérique et du Mont-Blanc Express (2004 et 2008, Glénat)

9 h 25 – 9 h 50
ON THE ROCKS ?
Mettre des glaçons dans son pastis ? Rien de plus simple aujourd’hui. Mais il n’en fut pas toujours ainsi. Venu d’Italie, l’usage de rafraîchir mets et boissons avec de la glace est à l’origine d’une fructueuse industrie hivernale en montagne.
Jean-Loup FONTANA, conservateur départemental du patrimoine au Conseil Général des Alpes-Maritimes

9 h 50– 10 h 15
L’HIVER RÉINVENTÉ DE LAURENT CHAPPIS
Cet extraordinaire visionnaire a arpenté toutes les montagnes du globe pour accompagner et imaginer le développement des stations de sports d’hiver au mitan du siècle précédent.
Aujourd’hui encore, il rêve d’une villa Médicis des neiges !
Jean-François LYON-CAEN, architecte, maître-assistant à l’école d’architecture de Grenoble, membre de l’équipe de recherche ‘architecture paysage montagne’.

10 h 15 – 10 h 40
UN HIVER AU MUSEE
Voyage en images dans les très riches collections photographiques du Musée dauphinois autour du thème de l’hiver, du froid, de la neige, des sports de glisse, des modes de vie ruraux, des fêtes, des transports, etc.
Dominique VULLIAMY, rédactrice en chef adjointe de la revue L’Alpe

10 h 40 – 11 h 05
UN PEINTRE CHINOIS DANS LES ALPES
He Yifu interprète le paysage hivernal alpin d’un pinceau inspiré par l’art traditionnel de son pays. Ses oeuvres d’une grande poésie renouvellent avec bonheur notre vision classique des panoramas de montagne.
Isabelle LAZIER, ethnologue, conservatrice en chef du patrimoine, directrice du musée de l’Ancien Evêché à Grenoble

11 h 05 – 11 h 30
LES TOURISTES FACE A LA MONTAGNE
Décryptage de l’expérience vécue par les touristes en stations de sports d’hiver : perceptions de la station, du paysage et de la culture montagnarde et place relative du ski dans le déroulement des vacances.
Isabelle FROCHOT, enseignant-chercheur en marketing du tourisme, IMUS THL à l’Université de Savoie

11 h 30 – 12 h 00 DÉBAT

 Photo C.Larcher/CWN/Kairn.com

Laisser un commentaire

2 × 2 =