Montagne – Alpinisme – Jean-Michel Asselin, au bout du souffle

L’auteur des ‘Chroniques himalayennes’ nous emmène au pays des cimes pures, des grands amours et petites détresses, des douleurs et des caresses.

‘Le paradoxe de vivre l’exceptionnel vient de cette appétence à rêver du banal. Mais demain, quand nous aurons réintégré la vraie vie, celle qui est rythmée par le son d’un réveille-matin, puis le travail, le souci de se garer, que deviendrons-nous ?’ Comme tous les aventuriers du hippie trail, Jean-Michel Asselin n’a pas toujours été doué pour vivre dans le monde d’en bas. Son existence, il l’a passée là où la terre préfère la neige, la glace, le rocher, là où l’oxygène vient à manquer. Mais ça, c’était avant… Avant que la raison, l’âge ne l’emportent sur les belles folies de jeunesse.

Après le succès de ses Chroniques himalayennes, l’auteur s’est donc replongé dans les épaisseurs de ses carnets de voyage pour nous montrer les coulisses de ses aventures d’alpiniste. ‘On ne change pas son passé, mais la mémoire peut le reconstruire’. Peu importe ce qu’il est allé chercher dans les limbes de la très haute altitude. Le simple fait d’en concevoir l’idée est une raison suffisante pour y aller, la marque de son engagement dans le monde, sa façon d’y exister et de le faire sien. L’essentiel, au fond, est ce qu’il en a retiré et ce qu’il nous rapporte : plus d’une vingtaine de récits philosophiques et charnels, graves et légers, intimistes sur la beauté et l’inutilité de l’alpinisme, l’amour et la mort, le désir et la fatigue du corps……

En savoir plus….

A lire

Nouvelles chroniques des hauteurs

Auteur : Jean-Michel Asselin
Editeur : Glénat – 2014.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.