Montagne – Alpinisme : L’ascension du Mont-Blanc déconseillée pour des raisons de sécurité liés au climat

La chaleur provoque des chutes de pierres sur la voie la plus empruntée par les alpinistes.

Reporter l’ascension du Mont-Blanc, c’est ce que recommande le maire de Saint-Gervais, Jean-Marc Peillex tant que les températures ne seront pas revenues à la normale. Chaque été, quelque 20.000 personnes se lancent à l’assaut du Mont-Blanc, soit entre 300 à 400 départs par jour. Or, son ascension n’a jamais été aussi périlleuse.

Outre le problème de la surfréquentation du site, ce sont les fortes chaleurs qui sont aujourd’hui pointées du doigt par les autorités locales. Les rochers ne sont plus retenus par le gel. Conséquence ? Le risque de chute de pierres est plus important, en particulier sur la voie ‘normale’, la plus empruntée par les alpinistes.

En savoir plus….

La canicule rend très dangereuse la voie normale au Mont Blanc

Les températures élevées accroissent les chutes de blocs dans la montée au Mont Blanc. Les pouvoirs publics déconseillent fortement la montée par la voie normale par le couloir du Goûter.

La Préfecture de Haute Savoie recommande fortement aux alpinistes de ne plus passer par la voie normale donnant accès au Mont Blanc. Cette voie qui part du glacier de Tête Rousse, passe par le couloir du Goûter dans lequel descendent des blocs.
 
En temps normal, cette voie est déjà réputée dangereuse. En début de matinée, avant le lever du Soleil, les chutes de blocs sont rares, mais les alpinistes , assurés, doivent franchir rapidement le couloir. Le passage de ce dernier, en fin de matinée, quand les températures sont plus élevées, est rendu plus dangereux car les chutes de blocs sont plus nombreuses. Chaque année, le passage du couloir fait des victimes.

En savoir plus….

Ndr : le même problème peut se produire sur d’autres sommets des Alpes et des Pyrénées. La plus grande prudence est recommandée

 

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.