Montagne – Dénigrement du SNAM sur les réseaux sociaux

A la suite d’un communiqué du SIM – Syndicat Interprofessionnel de la Montagne – diffusé publiquement sur sa page Facebook, nous avions repris l’information le 30 juin sous le titre interrogatif : Montagne – Garde à vue et perquisitions du côté du SNAM ?

Après discussion avec le Président et le Trésorier du SNAM – Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne – celui-ci nous fait parvenir une mise au point que nous publions intégralement ci-dessous.

———————-

Le 29 Juin dernier les sites Facebook du SIM, de Monsieur JM Hermes et de l’UNAEM ont publié des articles faisant état de garde à vue , d’inculpation d’un dirigeant du SNAM et de perquisition de nos locaux.

Ces informations sont fausses et sans fondements.

Le SNAM et ses dirigeants fournissent à la police de Chambéry les témoignages que celle-ci sollicite dans l’enquête préliminaire sur les plaintes que nous avons déposé. C’est dans ce cadre que notre trésorier s’est rendu à un rendez-vous le 29 juin dernier.

De ce fait, le SNAM et Joël Roux en tant que personne physique ont déposé plainte pour diffamation auprès de la police de Chambéry.

Les mises en causes et condamnations que ces syndicats appellent de leurs vœux sous formes de fausses nouvelles qu’ils répandent sur les réseaux sociaux ne servent qu’à justifier leur propre existence.

Quand à nous, nous continuons le travail de redressement entamé depuis 3 exercices : ce jour en nos locaux a lieu le premier rendez vous avec le commissaire aux comptes régulièrement nommé par l’assemblée générale du 19 mai dernier. Rappelons qu’une telle intervention aurait du avoir lieu chaque année depuis 2009 et qu’elle n’a été rendue possible que par l’engagement et la volonté des membres du Comité Directeur et ce depuis 2012.

Nous restons constants dans notre politique de redressement mais nous réfuterons désormais ces allégations mensongères qui ternissent l’image de notre profession.

Didier TRISTANT
Président du SNAM

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.