Montagne ? Alpinisme – La Ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, inaugura le refuge du Goûter… avec le loup dans la vallée

La rumeur circulait depuis quelques jours selon laquelle la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal, présiderait la prochaine inauguration du nouveau refuge du Goûter. Même si l‘agenda de la Ministre n’est pas encore officiellement publié par le Ministère nous pouvons constater que le nom de la Ministre figure sur l’invitation officielle pour le 6 septembre avec ceux du préfet de Haute-Savoie, Georges-François Leclerc, du président de la FFCAM, Georges Elzière, du président du conseil régional, Jean-Jack Queyranne, du président du conseil général de Haute-Savoie, Christian Monteil, du maire de Saint-Gervais, Jean-Marc Peillex, et de la présidente du CAF de Saint-Gervais. Il faut toutefois savoir qu’une improvisation de dernière minute est toujours possible avec Ségolène Royal.


L’ancien refuge du Goûter

Une inauguration un peu spéciale

Nous pouvions craindre le pire en rotations d’hélicoptères pour transporter les officiels jusqu’au refuge. Qu’on se rassure. Déjà un premier projet d’inauguration prévu les 7 et 8 septembre 2012 a été annulé. La dépose en hélicoptère de la ministre des sports de l’époque, Valérie Fourneyron est refusée par le maire de Saint Gervais (lire Dauphiné Libéré du 4 août 2012).

Cette fois, en principe, le 4 septembre, deux jours avant l’inauguration officielle, le préfet, le maire de Saint-Gervais et le Président du Club alpin français monteront à pied au refuge pour «une inauguration plus confidentielle ». Puis, le samedi 6 septembre, à Saint-Gervais même, auront lieu la réception des invités, autorités et discours officiels avec la Ministre de l’Écologie. Nous ne verrons donc pas Ségolène Royal encordée et chausser les crampons.

Après avoir connu un drame en 2011 avec la chute mortelle du responsable des travaux de la FFCAM, Une première inauguration prévue les 7 et 8 septembre 2012 était annulée avec un questionnement : qui va payer la facture ?

Pourquoi Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie

Nous aurions pu imaginer qu’un refuge de haute montagne, aux frontières du tourisme et du sport, propriété d’une fédération sportive affinitaire, soit inauguré par Najat Vallaud-Belkacem, (PS) ministre en charge de la Jeunesse et des Sports. A priori, elle n’est pas annoncée. Le ton est donc donné sur l’écologie avec probablement des arrières pensées de réglementation.

‘Réglementer’ le Mont-Blanc : les 4 solutions du Maire de Saint-Gervais et de la FFCAM par France 3 Alpes du 17 août 2014

Ce que les usagers du refuge du Goûter doivent savoir

Devons-nous attendre à des surprises ou des confirmations ? La liberté de la montagne sera-t-elle respectée ? Tout est possible, tout est envisageable avec Ségolène Royal, mais est-ce dans son domaine de compétence ?

Rappelons-nous cette phrase assassine : ‘Le fait qu’on fasse croire qu’on est dans un parc d’attraction et que le beau gendarme du PGHM va descendre de l’hélicoptère pour vous sauver gratuitement si vous êtes en difficulté… Tant qu’on aura cette notion d’aller faire du secours gratuit, pour eux qui auront mis des vies en danger, on aura n’importe qui dans la montagne.’ Une remise en cause de la gratuité des secours ?

Néanmoins, en matière d’accidents en montagne, Claude Jacot, responsable au Système national d’observation de la sécurité en montagne, relativise également l’existence toute série noire : « L’accidentologie en montagne est le reflet des conditions météorologiques et de la fréquentation. Cette année, les créneaux météo favorables sont courts, donc l’intensité de la pratique est forte. Cela peut expliquer la série d’incidents rapprochés»

Les aspects sécuritaires sont également évoqué pour ce refuge neuf et déjà manifestement inadapté à la demande quoique « super écologique »…

Dans le plus haut refuge du Mont-Blanc, la surfréquentation d’alpinistes devient dangereuse

L’écologie mis en avant

L’ancien refuge qui avait déjà fait l’objet d’un agrandissement est considéré comme « vétuste et peu écologique ». L’écologie étant dans l’air du temps, Orgone Design vend un projet écologique comme c’est sa spécialité. « Le nouvel édifice sera un petit bijou ovoïdal en bois revêtu d’inox et doté d’une haute qualité environnementale. Le bâtiment « pilote » disposera d’une structure en bois local, et intégrera des panneaux photovoltaïques de dernière génération, une éolienne, un module de traitement des eaux usées, et même un groupe électrogène à l’huile végétale en cas de pépin ». Non sans avoir connu quelques complications faisant reporter l’ouverture de 2012 à 2013.

Incident technique au nouveau Refuge du Goûter

Début d’incendie au nouveau refuge du Goûter !

Mais en Haute-Savoie, il n’y a pas que le refuge du Goûter qui concerne la Ministre de l’Écologie. D’autres grands dossiers, parfois conflictuels, pourraient bien être abordés. C’est notamment le cas de la pollution dans la vallée de l’Arve et l’accès au tunnel du Mont-Blanc, les bouquetins malades du Bargy alors qu’on en introduit dans les Pyrénées ou encore la présence du loup qui constitue un véritable drame pour l’élevage alors que l’Etat a des obligations légales trop longtemps oubliées : « Par leur contribution à la production, à l’emploi, à l’entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l’agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d’intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l’espace montagnard ». Le loup pourrait bien ne plus être une priorité d’autant que le même article du code rural stipule que le Gouvernement s’attache à « Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l’ours dans les territoires exposés à ce risque ». (Article L 113-1 du Code Rural)

Ségolène Royal surprendra-t-elle comme à Cauterets ?

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.